Vous pouvez voter pour le forum toutes les deux heures, ne soyez pas timides et votez !

Règlement
Contexte
Groupes
Bottin d'avatars
Prédéfinis
Partenariats
FAQ

Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Benjamin ! Pour votre information, je suis la fondatrice de ce forum ! Je suis absente pour le moment donc veuillez prendre contact avec un autre membre du staff.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Aurora N. ! Pour votre information, je suis administratrice sur ce forum donc vous pouvez compter sur moi en cas de problèmes ! Je suis disponible ici.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Orson ! Pour votre information, je suis administrateur sur ce forum donc vous pouvez compter sur moi en cas de problème ! Je suis disponible ici.
Les rumeurs du mois



 

Partagez | 
 Nyx- Judgement don't exist If someone can judge you it's only yourself [Finish]
Dim 12 Juin 2016, 04:31
Invité
Invité


Nyx
Âge :30  ans
Nationalité : Il était chinois et sa mère une métisse chinoise indienne
Sexe : Homme
Sexualité : hétéro
Groupe : Hybride docile, classique
Espèce : Chauve souris queue libre
Métier (hum.), Puce (hyb.) : Hybride.
Personnage sur l'avatar :Ulquiorra Schiffer- Bleach
Double Compte ? : Ici
Code : Ok par Louiza

Une petite phrase ici.

Description physique
Moi? Vous me demandez à moi de décrire cet homme, enfin cet hybride? Eh bien si vous me le demandez je le ferai.

Nyx n'est pas petit, il est même plutôt grand pour ses 1m84. On ne peut pas se promener avec lui sans que cela soit vraiment très discret. C'est ce qu'on croirait en voyant son apparence, mais Nyx dégage quelque chose de discret qui fait qu'on oublierait presque sa présence. Beau ou laid? Je ne crois pas que ces termes conviennent à Nyx, même avant son hybridation il n'était ni l'un ni l'autre. Depuis petit il avait toujours eu ce teint pâle mais après son hybridation sa peau est devenue aussi blanche que la craie. Le mot neige lui conviendrait aussi. D'ailleurs il a du mal à supporter le soleil, sa peau est sensible aux rayons. Il me fait penser à un mort, ses yeux ne sont rien que deux globes vides. Deux pupilles de verts foncées, et dont on ne peut rien y lire à part la froideur, une peur qu'il veut nous faire connaître lorsqu'il est en colère.

Ses lèvres elles mêmes ont  perdues de leur humanité, elles ne sont mêmes pas rosées, elles sont de ce blanc ennuyant, morbide alors que l'intérieur, est noire, on peut le remarquer car ce noir déborde. Ce noir naturel, encore signe de son hybridation. Ses cheveux sont aussi sombres que les plumes d'un corbeau qui vient sonner le malheur devant votre porte. Ses yeux sont cernés de ce noir toujours présent une trace en découle, comme des larmes sombres marquées pour toujours sur ses joues. Quelque chose que même si il le souhaitait il ne pourrait jamais effacer.

Nyx a un corps fin mais il est loin d'être un squelette, dû à ses anciens entraînements il est assez bien bâti, d'assez larges épaules, très finement musclés tout comme le reste de son corps et il possède quelques abdos au niveau du ventre. Des épaules et des bras qui ne servent jamais à vous serrer dans leurs bras, et quand bien même il le ferait cela me rendrait craintive... Ni ses épaules ou ses mains ont cette chose rassurante que possèdent la plupart des hommes. Il a aussi quelques cicatrices sur son corps dû à ses anciens comabts. Nyx a une marque au niveau de son torse, un 4 dont je n'ai jamais su la signification. Ses mains sont fines mais il a la poigne d'un homme, elles ne sont pas agréables, elles sont toujours glaciales tout comme tout le reste de son corps, il est froid comme un cadavre. Ses ongles coupés parfaitement sont aussi noirs que ses cheveux mis-longs qui ne semblent jamais être vraiment coiffés. D'ailleurs en parlant de ça il porte une sorte de casque, une moitié plutôt. Pas toujours mais ça lui arrive souvent. Si c'est pour se protéger c'est un peu raté, mais ça fait longtemps que j'ai cessé d'essayer de comprendre cet homme.

Au niveau de son style vestimentaire il est très simple. Ce sont parfois des T-shirts de couleurs sobres, une écharpe et un jean ou un pantalon encore une fois simple avec un veston. Sinon la majeure partie du temps il garde toujours unes de ces vieilles choses japonaises, que je trouve ignoble en matière de goût. En plus vêtu tout de blanc il me paraît encore plus pâle. Cet homme a la fâcheuse tendance à fourrer ses mains dans ses poches et à marcher le dos un peu voûté. Nyx a toutefois quelque chose d'assez élégant dans ses façons d'agir et de faire.

L'hybride a aussi une queue très fine qu'il range dans son pantalon ne voulant absolument pas qu'elle traîne ou qu'on la voit. Ses ailes sont elles aussi très fines, comme celles des chauves souris, même si elles sont plutôt grandes il ne peut pas voler avec, ses ailes ne supporteraient jamais son poids. Il est capable de les déplier et de les replier complètement. Comme elles sont fines et faites d'une membrane il est capable de les ranger derrière son dos et d'ainsi les cacher elles aussi. Même si il ne le montre pas, je pense que Nyx a du mal avec l'image qu'il reflète sinon pourquoi prendrait il soin de cacher tout ça? Peut être que ça ferait trop bizarre en plus de son visage atypique? Malgré tout il y a une chose qu'il fait bien de cacher, que personne ne voudrait voir, son hybridation s'étant mal passé, son corps a eu du mal à accepter les changements et un creux inexplicable s'est formé un peu plus haut que son torse en plein milieu. Heureusement il a été soigné et miraculeusement sauvé. Après tout  le creux n'est pas énorme, même si il reste voyant, c'est un peu comme ceux qui ont un cancer de la gorge souvent du aux cigarettes et qu'on finit par leur faire un petit trou à la gorge, sauf que lui ce n'est pas la gorge. Il y fait toutefois toujours attention, et bande cette horreur afin que rien ne l'infecte. Ah mon dieu je préférerais passer à autre chose, je me sens mal rien que de revoir cette chose dans mon esprit.Ce trou noir dont au final on ne voit rien à travers.


Sourire? Non vraiment votre dernière question c'est de savoir comment il est quand il sourit? Bah voyons ne me faites pas rire! La dernière fois que Nyx a souri c'était certainement dans ses jours humains dont il n'a plus aucun souvenirs, et encore moi même je ne m'en souviens plus car même par le passé il ne souriait que très rarement... Maintenant...? Il ne sourit plus, je n'ai plus jamais revu un sourire sur son visage de mort qui me dégoûte...

Nyx... Ce nom lui va à ravir il est noir et aussi morbide qu'une nuit sans vie... Une coquille vide remplie d'incompréhension. Mais moi je suis sûre que tout au fond subsistent encore quelque part, la cupidité, l'envie aussi froides que ce corps... Oui quelque part au fond, bien cachées.

Cela fait longtemps, très longtemps que moi sa peluche vestige d'un souvenir passé important, ait été jetée au loin et qu'il ne prête même plus attention aux souvenirs que je recèle.

Description mentale
Nyx est un homme difficile à cerner et à comprendre. Rien ne se lit sur son visage. Sa voix est grave et sinistre mais tout comme son regard elle est pourtant plus expressive qu'on ne le croirait. Elle a quelque chose d'autoritaire et glacial. Nyx n'est pas quelqu'un de chaleureux, son physique et son caractère se rejoignent presque. Il a appris à garder pour lui ses sentiments et n'est pas du tout impulsif. C'est quelqu'un de très posé et de calme. Il est très rare de le voir faire des vagues. Il ne fait jamais rien qui n'est pas calculé et semble avoir une maîtrise totale de ses sentiments.

C'est ce qu'on croirait pourtant ce n'est pas entièrement vrai. Il est sans cesse rongé par les sentiments tel que l'envie, c'est quelqu'un qui n'est jamais satisfait de ce qu'il a, il a besoin de plus et toujours plus. La colère le ronge de l'intérieur bien que de l'extérieur rien n'y paraît. C'est un esprit torturé mais contrôlé. Nyx n'est pas rebelle, bien au contraire il a passé beaucoup de temps à obéir mais aussi à faire régner son ordre à lui. Toutefois il avait toujours un supérieur, croyez moi lorsque Nyx croit en vous, il vous suivra et obéira, mais ça ne veut pas dire que c'est un toutou qui fera tout ce que vous demanderez, il a une fierté, un honneur, il vous dira si besoin ce qu'il pense et attention son estime est très facile à perdre. Nyx n'est pas homme à supporter les tâches ingrates, la cuisine, le ménage etc rien de tout ça n'est fait pour lui. Il ne sait même pas balayer correctement et n'a de toute façon aucune envie de faire ça. Nyx est une arme, il est homme à se battre, les combats lui permettent de décharger tout les sentiments qui l'assaillent au fond.


Peu de personne ont de l'estime pour lui, il semble d'ailleurs n'être attaché à absolument rien. Mis à part son sabre  il ne prend soin de rien, ni de personne. Je me suis demandé plusieurs fois si il avait un cœur , parfois je n'en ai pas l'impression mais pourtant pour vivre il en a bien un, ce pantin livide. Nyx est un hybride qui s'allie si il y voit un avantage pour lui. Il a eu des maîtres mais ils ont toujours fini par l'abandonner se rendant compte qu'il était ennuyant et que sa simple présence instaurait une peur dans la maison. Nyx est une ombre, bien qu'il ne parle que très peu sa présence n'a rien de rassurante et ses mots sont souvent aussi tranchants qu'une lame. C'est un homme bref qui ne va souvent qu'à l'essentiel sans comprendre de façon profonde les choses.


Loin d'être une brute sauvage Nyx a gardé ses capacités de lecture malgré la perte de mémoire. Il a réappris à lire correctement, il ne peut songer à passer le restant de sa vie sans se nourrir de lectures. L'hybride aime très peu de choses, et déteste aussi très peu de choses, il est souvent indifférent. Ce qu'il adore c'est le thé. A trois heures pile il s'assoira quelque part pour siroter une tasse tranquillement. Il aime le silence et le calme mais il ne criera jamais sur des gens pour du bruit. C'est un diplomate, il préférera se lever et aller autre part tout simplement. Cet homme a par contre une sainte horreur de tout ce qui est sucré mais il déteste aussi un type de personne, les gens qui se laissent emporter par leurs sentiments, les sauvages et barbares qui ne voient jamais d'autres solutions que d'agir dans la violence et la grossièreté. Même si ses crimes sont eux aussi cruels il n'a jamais agit grossièrement. Il a quelque chose de très arrogant  dans sa façon de parler et d'agir mais son arrogance ne l'aveugle pas, il sait reconnaître plus fort que lui autant qu'il sait reconnaître les êtres idiots qui l'entourent. Il aime l'ordre et range systématiquement, il a du mal avec le désordre, c'est aussi un homme droit et pragmatique.  Nyx est toutefois très rarement irrité il faut vraiment avoir fait quelque chose de grave pour qu'il fronce ne serait ce que les sourcils. Bien qu'intelligent et réfléchi il lui arrive de répondre aux confrontations et aux insultes qu'il reçoit par de très brefs  mots ou un simples regards.


Cet homme est vide... Vide mais pourtant rempli d'incompréhension. Il ne comprend souvent pas ce que les gens veulent dire par le mot aimer, être triste ou joyeux, il sait reconnaître ces sentiments mais il ne voit pas le réel sens. Il a l'impression de ne jamais les avoir connu. Ce qui est faux il a tout simplement oublier... Mais d'après moi plus que l'oubli de son passé , je pense que son esprit s'est automatiquement protégé, qu'il a aussi fait son choix à lui et qu'il a décidé d'effacer toutes traces de ce qui faisait de lui un être avec de l'humanité. Dans cet oubli il a décidé d'y jeter son cœur dans cet oubli abyssal.  Son esprit, quelque part a juste pris ça comme une occasion de tout effacer et de recommencer, de devenir un être nouveau. Même si il n'a pas décidé de cet oubli, vous me direz que vous en voyez beaucoup vous d'hybrides qui ont oublié ce qu'était la passion, l'amour, la joie et la tristesse ? Il y en a certainement mais beaucoup je ne crois pas. Peu importe  combien de personnes ont essayé de lui expliquer il n'a jamais fait l'effort d'essayer de comprendre.

Toutefois aussi étrange que cela puisse paraître, il semble faire preuve de pitié... Il arrive à distinguer ceux qui ont réellement besoin d'aide et même si il n'a du le faire qu'une fois dans sa vie il est capable d'aider celui qui le mérite. Il ne recherchera pas un remerciement et si il l'a fait de bon cœur il ne recherchera pas à gagner quelque chose de vous. Nyx ne sort que très peu le jour, lorsqu'il se promène c'est plutôt la nuit. Aussi incroyable que cela puisse paraître Nyx n'aime pas la pluie... La pluie froide surtout est ce qu'il déteste, Il recherche toujours la chaleur mais il supporte mal l'été et les trop grandes chaleurs. Son métabolisme est compliqué et pas toujours facile à vivre.

Sujet à de l'insomnie Nyx dort rarement la nuit et son sommeil est souvent léger ou très agité. Tout au fond et peu de personne l'a vu existe un autre homme que Nyx, qui est toujours là niché dans ses rêves et dans son cœur.

On ne sait pas quand Nyx l'a créé mais il a bien conscience que quelqu'un d'autre vit en lui. Bien avant son hybridation Nyx a créé une seconde personnalité, elle n'est aucunement dominante, elle est même beaucoup plus faible que la personnalité de base. Nyx la nomme Crimson, il est le réceptacle, la personnalité qui prend tous les sentiments de Nyx . Il ne fait surface que lorsque Nyx entre dans une colère ou une souffrance effroyable ou lorsque le désir et l'envie prend le dessus sur Nyx. Crimson est un être en soif de liberté constante. Il recherche toujours de fortes sensations et ne connaît pas le mot pitié. Crimson est aussi un peu plus intéressé par des relations, qui ne durent souvent qu'une nuit, quant à Nyx il s'en désintéresse complètement et vit bien même sans relations, pas dragueur pour un sous. Crimson comme Nyx ne sont pas friands de la luxure, certains diraient même qu'ils font preuve de frigidité.  Sa seconde personnalité comprend toutefois les sentiments, il ne sait pas mettre les mots dessus. Seul l'amour lui est inconnu il ne connaît que la passion déchaînée  et qui ne se contrôle pas. Crimson est une sorte de boîte de pandore où les plus effroyables sentiments de Nyx se cachent.

Toutefois cette personnalité n'a plus refait surface depuis sa transformation en hybride. Nyx a tout à fait conscience qu'une puce est insérée en lui. Il ne se sent jamais entièrement libre de ses faits et gestes mais pour lui qui se contrôle naturellement , posé et calculé ce n'est pas bien difficile de rester sage. Il suffirait toutefois d'un déclic pour qu'il ait du mal à retenir certains sentiments néfastes.  Encore heureux pour lui qu'il ne soit pas de nature violente mais il ne faut pas non plus trop le chercher sinon il risque de vous mettre une raclée sans toutefois aller trop loin et en réfléchissant à deux fois avant de vous frapper .

Aussi difficile qu'on puisse le croire Nyx réussit petit à petit , pour une raison qu'il ignore à effacer ses sentiments.  Plus les jours passent et plus ce que nous avons sous les yeux ressemble à une boîte vide. Nyx domine même Crimson et petit à petit cette boite de pandore s'efface. Mais que lui restera t-il au final ? Qu'est ce qui restera en lui ? Nyx vit et persiste à le faire, pas parce qu'il a un but particulier mais parce que c'est la seule chose que son cœur lui dicte de faire. Il a oublié entièrement le fait que s'il devient de plus en plus insensible c'est pour effacer le monstre qui sommeille, son obsession maladive pour une chose qui a su capter son attention. Il sait que si il est ainsi c'est parce que ses mains sont souillées et au fond en entendant toutes ses voix qui le harcèlent, en voyant ce qu'il est devenu Nyx ne se dit qu'une chose intérieurement. « J'étais un monstre et je le suis encore »

Il ne trouve pas cette punition injuste c'est lui donner une chance de ressembler à ce qu'il est au fond .  Nyx ne croit pas aux jugements, il pense que même un dieu n'est pas en droit de le donner.  Mais il accepte le jugement qu'on a fait pour lui , tout en observant de loin les gens et ce qui se passe.  Pour lui l'insanité domine les esprits encore sains dans cette société. La preuve ? Ce sont les punitions données aux criminels, il y a tellement de gens de nos jours qui sombrent. Les personnes pour lui sont toujours et finissent toujours par céder au moindre déclic, même si il sait qu'il est un meurtrier qu'il a certainement tuer des gens et détruit des familles , sans vraiment connaître l'ampleur des dégâts qu'il a commis Nyx ne se sent pas coupable. La culpabilité...  est le sentiment qu'il n'a jamais ressenti de toute sa vie.


Même à l'intérieur de son cœur on ne retrouve que des choses pourries qui se mélangent et forment un poison infect.  Et pourtant moi je l'admire, j'ai été longtemps à ses côtés observant ses combats, ses ordres. Cet homme effroyable a un cœur de glace qui donnait la mort mais qui savait aussi tendre la main. Jamais personne ne pourra le dénigrer ou faire de lui un chien dressé et sans honneur, car même si il ne cherche pas spécialement à fuir, Nyx est un être perpétuellement libre et dont on ne dresse pas. Quelqu'un de calme et de réfléchi qui peut très vite avoir le dessus, si on ne fait pas attention.

Aujourd'hui malgré son parcours qui a très mal fini, je le prends en exemple. Car oui mon lieutenant reste l'homme que j'ai le plus admiré malgré sa cruauté que je n'ai jamais nié mais pour moi il reste une personne dont la bonté est chaleureuse...


Histoire
Cet homme avait tout pour réussir, il représentait la victoire à lui seul et pourtant une seule chose l'a mené à sa perte. Cette histoire n'a rien d'original ou de bien intéressant mais je vais quand même vous conter la chute de cet homme.


I


Shan Mei-li voilà son nom. Il était né dans une famille aisée de Chine. Sa mère, métisse, était d'une beauté froide et son père avait tout d'un homme fier, peut être trop. Shan avait bien plus hérité de sa mère que de son père mais une chose était certaine pour son père... Il le destinait à un grand destin. Depuis tout jeune il fut mis en condition. Sa mère avait peu d'emprise, femme faible et totalement soumise au pouvoir de son mari, il y a bien longtemps qu'elle avait oublié comment s'imposer face à ce dernier. Shan ne la voyait que rarement et quand c'était le cas elle ne montrait pas de signes d'affections le congédiant purement et simplement à ses devoirs ou à aller travailler. Son père dictait sa vie et la vie du garçon ne se résumaient qu'en des mots simples. Sois le meilleur et ne dévoile jamais aucune faiblesses.


Shan n'allait pas à l'école on lui inculquait tout à la maison avec des professeurs particuliers, pour rien au monde il ne devait fréquenter des gens de plus basses classes que lui, rien ne devait le détourner de ce que son père avait prévu pour lui. Shan s'était transformé en un petit robot parfait. Il était extrêmement intelligent, ses professeurs étaient étonnés par tant de rigueur, de sérieux et par son intelligence. Il eut aussi des professeurs dans l'art du combat, l'un d'entre eux fut plus sévère que les autres, tellement que par simple plaisir il faisait marquer  ses élèves sur le torse, les affublant et les nommant par des chiffres. Encore jeune on tatoua Shan du chiffre 4, il soufra affreusement mais dû essayer de ravaler ses larmes. Toutefois  celui que redoutait le plus Shan c'était son propre père. Combien de fois sa petite main avait trahie la peur qu'il ressentait rien qu'en voyant cet homme imposant, même son ombre l'effrayait. C'étaient les seules fois où on pouvait voir son visage montrer un sentiment. Au moindre faux pas et les sanctions tombaient, toutes consistaient à l'éduquer. La seule punition de valable pour monsieur Mei-li c'était de battre le fer tant qu'il était encore chaud pour le forger. A force, Shan vécu dans une sorte d'indifférence, ne montrant jamais ses sentiments et vivant dans la perfection. A ses 18 ans il finit par faire une grande école , il décida ensuite d'entrer chez les militaires, après tout son père l'avait dédié à ça. Il grimpa très vite les échelons tellement qu'à ses 23 ans il devint capitaine d'une des divisions de la milice de sa petite région. C'est aussi quelques temps après que son père finit par rendre la vie. Shan était parti aux funérailles honorer son père, mais comme toujours le jeune homme était une véritable poupée de cire.



II


Dans son travail Shan était autoritaire, froid et intransigeant. Il écoutait sans broncher les ordres de son supérieur et ceux sous les ordres du jeune homme frissonnait parfois en voyant la lueur qui brillait dans ses yeux. On avait créé une arme, faite pour détruire sous les ordres d'un supérieur. Sur un champs de bataille Shan tuait sans regarder si c'était une femme, un enfant ou toute autre personne méritant son merci. Il agissait efficacement et rapidement toujours sous les ordres , même les moins raisonnables. Il ne ressentait ni plaisir, ni dégoût à faire ce qu'il faisait, il avait juste la sensation qu'il devait le faire puisqu'après tout il ne servait à rien d'autre. Il y avait un homme à qui il parlait plus que les autres, à qui il lui arrivait de sourire , c'était Zhen Ming. Son total contraire, un homme très charmant, noble et faisant preuve de magnanimité quand il le fallait. Il était là pour servir les plus faibles et prônait une justice dont Shan ne comprenait pas le sens. Il était bien le seul à pouvoir parfois arrêter l'arme de l'homme. Toutefois il ne sera pas longtemps le seul à pouvoir le faire.

Zhen avait une amie, une jeune femme qui devait avoir tout au plus 21 ans, celle ci était brune aux longs cheveux châtains, elle avait un charme particulier mais bien réel.  Elle se nommai Ai Xia. Un jour alors qu'elle était avec Zhen elle fit la connaissance de l'ami de ce dernier, Shan. Shan fut irrémédiablement et sans savoir pourquoi, attiré par cette femme au sourire vrai et à la chaleur qu'il ne possédait pas. Personne ne s'en rendit compte, personne à part lui même, se demandant ce qui se passait.


III


Petit à petit les deux jeunes gens apprirent à faire connaissance, Shan s'adoucissait avec celle ci et plus les jours avançaient plus il désirait la voir. Cette dernière lui avait avoué qu'au début elle le détestait, inutile de dire que son cœur tressaillit à cette seule parole.  Ai rajouta toutefois que ce n'était plus le cas, elle arrivait à déceler de la bonté en Shan, tout comme Zhen y arrivait. Shan commençait petit à petit à comprendre ce que c'était que d'être aimé et d'aimer à son tour. Il n'avait jamais été assez proche des gens pour expérimenter ce genre de choses, qui n'étaient que théories pour lui.


Mais petit à petit le fait de simplement parler à Ai ne lui suffisait plus. Il lui fallait plus et toujours plus. Mais cette dernière ne le voyait que comme un ami malgré le temps qui s'était écroulé . De toute façon il l'avait compris depuis longtemps, le cœur de cette femme ne lui appartenait pas, elle n'avait d'yeux que pour son ami, Zhen. Pris d'un sentiment étrange et grandissant Shan finit par être rongé par un mal que lui même ne comprenait pas. La jalousie.

Il devait agir avant de perdre Ai. Même Zhen ne comptait plus autant, Shan était tout simplement aveuglé par son propre désir. Le jeune homme partit un soir se déclarer à Ai, malgré ses observations, il espérait, il espérait ne serait ce qu'un peu de chance. Il vit le trouble dans les grands yeux bruns de la jeune femme , elle ne s'y était pas attendue. Le cœur de Shan battait comme jamais et ses yeux étaient à la recherche d'une réponse positive sur le visage de la jeune femme. Toutefois Ai refusa après s'être excusée et partit sans dire un mot de plus. Shan prit son acte comme une erreur, il n'aurait jamais dû agir ainsi... Depuis le début ce qu'il aurait dû faire c'était de séparer Ai des autres, de la séparer de Zhen...

Prit d'une folie, ce dernier resta des jours à rire de son propre échec et à cogiter sur un plan. Ai était devenu une véritable obsession. La jeune femme l'évitait et n'osait plus le croiser depuis sa déclaration mais un jour il lui envoya un sms, il lui écrit qu'il voulait sincèrement la revoir, mais pas pour lui reparler de ce qui s'était produit. Après des mois, il avait réfléchit et voulait garder contact avec la jeune femme en tant qu'ami, toutefois si celle ci ne voulait plus il souhaitait au moins lui dire aurevoire. Ai prit du temps mais elle finit par lui répondre qu'elle souhaitait elle aussi le revoir , qu'elle aussi avait des choses à lui dire.

C'est ainsi qu'un après midi ils se revirent, ils ne parlèrent pas forcément de ce qui s'était passé avant et Ai ne vit pas le temps passer, elle avait l'impression que tout était redevenu comme au départ et ça la rassurait. Mais malgré les airs calmes et reposés de Shan nul ne pouvait deviner quelles étaient ses pensées. Le soir arrivé la jeune femme lui avait dit qu'il était temps pour elle de partir, lui remerciant de cette journée. Tout bas elle avait souhaitée que les choses restent ainsi mais avant qu'elle ne tourne le dos au jeune homme celui ci lui avait brusquement attrapé le poignet. Elle l'avait regardé surprise avant de lui demander ce qu'il faisait . Shan de ses yeux verts et froids resserra sa prise, prononçant ces mots :

« Tu ne t'en iras jamais. Tu es à moi »

Malgré le temps passé Shan n'avait pas oublié son obsession maladive. Il avait profité de la naïveté et de la gentillesse que Ai possédait à son égard en tant qu'amie.  Dans le fond elle avait eu peur que Shan ressente toujours ce genre de sentiments pour elle, mais jamais elle n'était allée jusqu'à penser qu'il ferait une chose pareille, elle avait vu une lueur dans ses yeux qui l'effraya tout de suite.  Shan avait alors posé une de ses grandes et froides main sur la bouche de la jeune femme afin qu'elle ne crie pas avant de l'assommer brutalement. Ai tomba dans l'inconscience tandis que son jeune amant accomplissait le plan qui avait tant obsédé son esprit.


IV


Shan avait emmené sa bien aimée dans une des résidences qu'il s'était lui même acheté. Personne ne la connaissait, elle était éloignée, inconnue. Dans cette grande résidence, aux allures de vieux manoir il avait fait une chambre spécialement pour Ai. Il y avait mis tout ce qu'elle aimait et après être arrivé en voiture dans la résidence il avait déposé la jolie jeune femme dans son lit. Il n'avait pas pu tout de suite s'en aller la fixant silencieusement, jusqu'à entendre une voix résonner dans sa tête. Il se tint le crâne douloureusement avant de regarder à côté de lui. Il y avait cet homme, encore lui... Cette personne qui lui ressemblait tant, il souriait et était venu lui dire.

« Tu vois tout s'est passé comme on l'avait prévu... Maintenant... profites en... Elle est juste devant toi alors tu n'as qu'à te servir, elle est à nous... »

Shan avait laissé un silence avant de répondre tout bas.

« Je le sais... »

Son double avait disparu... Ce double existait depuis petit... Crimson... Le garde fou de tous ses désirs, toute sa colère, sa haine... Tout ça était en cette seconde personnalité qu'il avait façonnée afin de se protéger. Son père l'avait connu une fois, alors qu'il était encore petit et avait pris un peu peur en voyant un changement si brusque chez son enfant. Crimson et Shan n'étaient qu'une seule et même personne. L'homme avait eu envie d'avancer sa main pour toucher la belle mais il ne fit rien sortant finalement de la chambre en prenant grand soin de fermer la porte à clef.

Maintenant plus personne ne les séparerait. Le lendemain matin il avait pris soin de déposer à manger devant la porte d'Ai avant de partir au travail. Il avait été affecté autre part, comme il l'avait si bien prévu, ainsi il n'aurait plus contact avec Zhen , un des généraux avait eu ouïe de ses grandes capacités et l'avait demandé pour diriger ses troupes. C'est donc ainsi qu'il continua à travailler sans éveiller le moindre soupçon. Zhen lui demandait de ses nouvelles et si il n'en avait pas reçu d'Ai, mais Shan faisait semblant de paraître inquiet et de ne malheureusement rien savoir. Il avait même participé à des recherches mais plus il se tenait éloigné de son ancien ami et mieux ce serait. Rongé par la jalousie il haïssait ce dernier.


V


C'est après une journée avec Zhen qu'il était un jour rentré chez lui énervé. Il avait donné l'autorisation depuis un moment à sa captive de sortir de sa chambre, il prenait de toute façon soin de toujours bloquer tout les autres accès.  Il savait qu'Ai pleurait chaque nuits et qu'elle voulait s'enfuir il était loin d'être naïf après tout.


Ce jour là, il l'avait vu dans le salon en train de regarder le ciel et lorsqu'il arriva le capitaine la fixa avant de lui demander.

« Tu t'ennuies ? Voudrais tu qu'on sorte ? »

La jeune femme lui lança un regard noir, remplie de cette haine qu'il détestait tant.

« Non... Je ne sortirais qu'au jardin te connaissant, et puis plus je suis loin du monstre que tu es mieux je me porte. »

Elle se leva pour partir mais Shan lui attrapa le bras de force la retenant. Il voyait la peur dans les yeux de la jeune femme et elle cria d'une voix tremblante.

« Je t'en supplie laisses moi ! Laisses moi partir !!! Cela fait déjà 4 mois !!! Laisses moi !! »

Un rictus s'était formé sur le visage habituellement impassible du capitaine avant qu'il ne lui tienne fermement le visage entre ses doigts. Elle trembla en voyant ce sourire dénué de raison et de pitié sur le visage de son geôlier.

« Non jamais... Pourquoi te laisser ? Pour que tu ailles avec lui ? »

Un rire était sorti... Un rire amer et loin d'être sincère avant qu'il ne crie de colère, la tenant violemment par les cheveux alors qu'elle grimaçait de douleur.

« C'est Zhen c'est ça ?! Encore cette petite vermine ! Je jure que si tu t'enfuis et que tu le rejoins je l'écraserais !! Je le tuerais de mes mains !!! »


Tétanisée par la peur et commençant à avoir mal la jeune femme  avait eu un regard terrifié avant que l'homme ne la lâche et qu'elle s'effondre. Elle était assise par terre et ne savait plus quoi faire pour sortir de cette situation dont elle ne voyait plus la fin. Plus les jours passaient et moins Shan était clair, plus il sombrait dans une folie qui terrifiait la jeune femme. Ce dernier s'était d'ailleurs rapproché de son oreille lui chuchotant avec ce sourire.

« Ne t'inquiètes pas bientôt je serai celui que tu aimeras... Plus rien n'aura d'importance à part moi. Laissons le temps faire. »


VI


Les jours passèrent et l'homme restait de plus en plus souvent maintenant. Cela faisait 1 an... 1 an qu 'Ai avait disparue et que personne ne savait où elle se trouvait. La dernière fois qu'elle avait essayé d'envoyer un message sur un portable, ou d'appeler un de ses proches sur un téléphone , Shan s'était mis dans une telle rage qu'il avait finit par l'attacher dans une salle et avait même pour la première fois de sa vie lever la main devant sa bien aimée avant de la gifler. Se retenant de pleurer devant lui elle avait juste baissée la tête, las de ce combat qu'elle commençait à trouver ridicule. Shan l'avait humilié, lui versant des seaux d'eaux en riant quand elle osait répliquer des choses qu'il ne voulait pas entendre avant de reprendre un air tout à fait impassible. Elle avait tout simplement fait la charmante connaissance de ce cher Crimson.  De jours en jours les humiliations s'aggravaient, et la jeune femme était brisée, fatiguée. Mais au moins il s'arrêtait aux limites à ne vraiment pas franchir.


Toutefois cela ne dura pas très longtemps après sa punition. Frustré par Zhen qui gardait encore contact et lui parlait du fait qu'il n'abandonnerait pas , Shan avait l'impression qu'il lui fallait accélérer le processus. Ne supportant plus les reproches que lui faisait celle qui l'obsédait il l'avait tenu fermement avant de l'embrasser de force , n'écoutant plus sa raison, ni même les protestations de la jeune femme il avait commencé à descendre les bretelles de la robe d'Ai poursuivant ses baisers dans le cou avant qu'elle ne crie. L'homme s'était brusquement arrêté et était revenu à lui, reculant petit à petit. Il avait finalement renfermer sa captive dans sa chambre. Qu'est ce qui lui arrivait ? Il n'était même plus capable de se contrôler.


Tout ça c'était de sa faute à elle ! Pourquoi elle ne l'aimait pas ? Il faisait tout pour elle, et elle ne pensait qu'à cet idiot ! Entrant dans une colère sourde, Shan fit une erreur... Il n'alla plus au travail durant un trop long moment. Zhen de son côté avait fait des recherches et retrouva finalement Ai. Après un an et demi il avait enfin pu trouver la cachette. Il avait soupçonné Shan mais il n'avait pas voulu le croire. Lorsque Shan le vit il sut très bien qu'il avait découvert ce qu'il avait fait . Mais  le capitaine n'avait aucune envie de lui rendre ce qu'il était venu chercher et bien que n'ayant pas vraiment d'armes à part son épée il la sortit se mettant en garde. Zhen était quelqu'un de foncièrement bon et honorable, il savait que Shan était quelqu'un de perturbé mais qu'il avait une conscience, qu'il n'était dans le fond pas si mauvais. C'est ce qu'il voulait croire naïvement... Ne voulant pas tuer son ancien camarade il sorti de même son épée et un duel s'ensuivit. De toute façon Zhen savait que la seule chose qu'il pourrait faire c'était de le blesser, seul à seul Shan était bien plus fort que lui. Zhen avait été mis à terre et il avait vu la froideur des yeux de Shan prêt à lui asséner le coup de grâce.  Toutefois un homme sorti de l'ombre, un des compagnons de Zhen, et tira un coup de feu sur le geôlier qui n'eut le temps que de faire  quelques pas sur le côté n'ayant pas remarqué sa présence. Shan se prit la balle en plein bras droit, encore heureux qu'il soit gaucher. Il s'agenouilla par terre tenant son bras sanguinolent. Ses sourcils s'étaient froncés et pris de rage il prononça glacialement.

«  Zhen... Je te hais... Tu as tout ce que je désirais. Pourquoi faut il que tu me voles tout ? Tu as tout ce que je n'ai pas, je te hais. »

Zhen l'air grave était resté sans rien dire avant de répondre.

« On ne peut pas forcer les gens à nous donner ce qu'on veut... Tu avais tout Shan, la réussite, l'intelligence, la raison. Tu es certainement l'homme le plus droit et réfléchit qui m'eut été de rencontrer. Mais au final je n'aurais peut être jamais dû souhaité l'envie de te voir un peu plus « vivre » . Je ne te tuerais pas, la justice décidera de ton sort. »

Shan savait qu'il ne pouvait plus rien faire, Ai allait revenir à cet homme mais hors de question qu'il se fasse exécuter ou qu'il subisse un châtiment... Il était trop fier pour se laisser tuer si facilement. Ai avait accouru vers Zhen et les deux hommes ne se préoccupant plus du blessé et voyant Ai se rapprocher, n'avaient pas vu Shan ramasser son arme dans un dernier élan. Il avait ensuite attrapé brusquement le bras de la jeune femme l'attirant contre lui et posant sa lame froide sur le cou d'Ai.

« Un seul geste et je vous jure que je n'hésiterais pas... Morte elle ne pourra pas être à toi Zhen... Mais je lui laisse une chance... Laissez moi partir et je vous la laisserait faites demi tour, reculez et posez vos armes et je vous la laisserait. »

Ai gigotait dans ses bras et lui disait de le lâcher, sentant la douleur de son bras se propager et étant amer face à cette défaite il lui hurla violemment.

« Tais toi !!! Tais toi ! Ou je te jure que je te tranche la gorge ici et maintenant ! »


Elle frissonna... Les hommes décidèrent de faire ce qu'il avait demandé et Shan pu ainsi prendre la fuite. C'était le début de son errance. Shan put se guérir , surtout avec l'aide d'un docteur qui garda le secret. Les deux généraux pour lesquels il travaillait avaient étouffée l'affaire et sa famille très puissante en fit de même. Les supérieurs qu'il avait ne voulaient pas que la police fouine dans les affaires d'un capitaine à qui ils avaient donnés les sales besognes à faire pour ne pas se salir eux même les mains. Ayant un trop grand soutiens les poursuites furent abandonnées à son encontre, de toute façon on ne l'avait pas retrouvé.


VII


Shan vivait caché et reclus, la vengeance lui rongeait le cœur et Crimson était devenu plus fort que jamais. Sa raison n'existait plus, il n'était plus que folie. Trois ans étaient passés et à ses 28 ans il avait réunis assez d'hommes et d'informations pour faire ce qu'il souhaitait. Il ne réfléchissait plus aux conséquences... Une nuit il partit à la demeure de Zhen . Vivant lui aussi dans une grande famille les assassins qu'il avait engagé tuèrent ses gardes. Shan rentra avec un autre homme dans la chambre du jeune homme. Surpris le jeune homme n'eut le temps de rien faire, endormis par le chloroforme.  Shan l'attacha  fermement à une poutre. Lorsque Zhen ouvrit les yeux,  il vit l'homme arroser la salle entière d'essence. Pris de panique mais ne pouvant rien dire, Shan lui expliqua ce qu'il souhaitait faire. Faire tout brûler...

Une fois sa besogne terminée il sortit de la salle et jeta une allumette dans l'essence. Il put s'enfuir avec ses hommes mais il resta posté non loin de la demeure avec un sourire qui défigurait son visage. Il avait rit en voyant la maison entière brûler. Le feu était chaud contrairement à lui... Il était comme Crimson, d'ailleurs c'est Crimson qui lui avait donner cette idée, parce que Crimson aimait le feu... Il avait déjà brûlé des maisons pour se débarrasser des hommes dont ne voulaient plus entendre parler ses supérieurs... Dans son village, en Chine... Tant qu'on avait l'argent et le pouvoir, c'était si facile d'éviter la justice, il fallait juste faire bien attention. Mais aujourd'hui Shan avait perdu toute raison et ne pensait même plus à fuir. Tout en riant des larmes coulaient de ses joues froides. Son seul ami, il avait fini par le brûler comme les autres. Il était maintenant un monstre...

La police et les pompiers étaient venus trop tard alors qu'il se trouvait toujours là. Il se fit arrêter comme premier suspect, il n'avait pas réagit en sachant qu'une femme se trouvait aussi dans la maison. Il s'agissait de Ai. Il les avait tué tous les deux. L'homme ne comprenait pas ce qu'il se passait mais les larmes coulaient de plus belle, se mélangeant à son rire. Les preuves furent accablantes et plus personne ne put le couvrir.

Avec lui un de ses supérieurs avait aussi sombrer. La justice fit son œuvre et à ses 29 ans on demanda à Shan de choisir entre la mort et de vivre sur une île, en tant qu'hybride. Las de sa vie et ne pardonnant pas le fait qu'il ait pu tuer Ai de ses propres mains, même si il ne savait pas qu'elle était dans la demeure, il choisit de vivre et de souffrir. Dans le fond c'était peut être aussi parce qu'il avait peur de mourir...


VIII


Il fut donc exilé, après qu'on eut fait les expériences. Son corps supporta très mal les gênes de chauve souris, et il souffrit affreusement les premiers jours . Shan avait même eu un trou abyssale au niveau de ses deux clavicules. Il avait tout oublier de sa vie passée mais dans son inconscient quelques sentiments et sensations restaient.

Avant qu'il ne soit transformé il s'était avoué à lui même quelque chose... Crimson le savait, il l'avait sut depuis le début... Il savait qu'Ai se trouvait dans cette maison, mais aveuglé il avait pensé que si il la tuait alors elle ne serait jamais avec un autre homme que lui. Depuis le début... il le savait.... La personne qu'il avait attaché, qui avait essayé de parler, ce n'était pas Zhen... C'était Ai... Zhen avait été tué de ses propres mains lorsqu'il était rentré dans sa demeure... Mais Crimson avait modifié sa mémoire, pour se protéger encore une fois. L'illusion ne dura pas longtemps puisqu'à un moment Shan affronta la vérité...


Aujourd'hui même si il ne se souvient plus, son apparence en elle même parle pour lui... C'est un monstre... Certainement l'un des pires qui soit...  Celui qui s'était occupé de son éducation déjà parfaite lui avait demandé de choisir son prénom et il dit simplement Nyx... Nyx parce que ça lui faisait penser à la nuit, sombre et vide, comme lui... Le dresseur accepta, n'ayant de toute façon pas envie de réfléchir à un prénom pour lui. Ainsi il eut un nouveau prénom. A ses 29 ans, peu après sa mise en vente , il eut un maître, qui ne le supporta pas. Sans vie, trop robotique et ayant une aura assez présente et effrayante, il avait eu l'impression que Nyx commençait à avoir une certaine emprise et l'avait finalement revendu. Il n'a jamais tenté de fuir, il ne voit pas la raison pour laquelle il le ferait mais si un jour il le souhaitait il mettrait tout en oeuvre pour devenir sauvage. Nyx est un faux docile après tout... Si un jour une révolte se lève, même dans très longtemps, nul doute que Nyx deviendrait un sauvage et se rangerait avec eux. Son âme de combattant et de capitaine se serait réveillée. D'ailleurs si son futur maître lui autorise, il souhaite travailler même si c'est en tant que garde du corps, car Nyx est actif. Aujourd'hui il est donc toujours derrière les cages. Patient il attend le moment où il sera libéré...  Lui et le monstre qui sommeille en lui, au moindre faux pas et il sait qu'il est un homme mort, mais il y a des façons intelligentes de ne pas être soumis même dans ce monde.

Voilà donc l'histoire de cet homme et de sa déchéance. Aucun être humain n'est capable de ne rien ressentir et à force d'enfermer ses propres sentiments pour se protéger, cet être s'est détruit sans raisons réellement valables. Pathétique, c'est ce qu'on se dit... Et aujourd'hui c'est bien le mot qui lui convient le plus. Un nouvel homme est né mais ses crimes et sa tristesse sont marqués sur son propre visage. Telle une marque indélébile, ses larmes noires, ses péchés ne s'effaceront jamais...

Devant l'écran

Mon pseudo est Oda ^^ Cela fait à peu près 7 ans que je rp ^^ Je suis venu sur Neko criminal pour osn contexte que je trouvais original ^^ Sinon j'adore hakuouki!
Dim 12 Juin 2016, 19:31
Invité
Invité


Bonjour et bienvenue à toi ! Au plaisir de pouvoir te voir sur le forum !

Super présentation, wow ! ^^
Lun 13 Juin 2016, 13:55
avatar

Mes posts : 41
Membre depuis le : 12/05/2016

En effet XD
Donc, re-bienvenue :)

Tout est bon mais j'aimerais juste que tu rajoutes ta puce (Deux lettres + 4 chiffres), merci!

_________________
.
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 27 Juin 2016, 11:50
avatar
Fantôme du Forum

Mes posts : 347
Membre depuis le : 31/03/2015

Bonjour, ou en est cette fiche ? Si pas de nouvelle dans une semaine, je supprime fiche et compte, merci de ta compréhension =)
Voir le profil de l'utilisateur http://nekocriminal.rpgistes.com
Lun 11 Juil 2016, 10:06
avatar

Mon âge : 24 années
Je suis un : citoyen

En plus : je suis toute faible mais je suis un peu inconsciente

Mon maître : Moi-même !
Mes hybrides : Toi ?

Mes posts : 664
Membre depuis le : 10/07/2015

Bonjour,
Suite au délai accordé ta fiche (et ton personnage) ont été supprimés ! Si tu souhaites néanmoins revenir par minous, tu pourras toujours demander à la récupérer auprès d'un membre du staff.

_________________
« Ma voix résonne aux creux de tes oreilles en #730800 »

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti, est-elle prête pour le départ de la MINUSTAH?
» [Public][Clara Wurtz]Le Blog de Kika$$
» Something as divine does not exist ... [PV Petite Lumière]
» fae.u.c.k || Fairytales exist, I'm the living proof
» crocodile dundee existe et c'est une femme...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko Criminal :: La communauté :: Les anciens personnages.-
Sauter vers: