Vous pouvez voter pour le forum toutes les deux heures, ne soyez pas timides et votez !

Règlement
Contexte
Groupes
Bottin d'avatars
Prédéfinis
Partenariats
FAQ

Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Benjamin ! Pour votre information, je suis la fondatrice de ce forum ! Je suis absente pour le moment donc veuillez prendre contact avec un autre membre du staff.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Aurora N. ! Pour votre information, je suis administratrice sur ce forum donc vous pouvez compter sur moi en cas de problèmes ! Je suis disponible ici.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Orson ! Pour votre information, je suis administrateur sur ce forum donc vous pouvez compter sur moi en cas de problème ! Je suis disponible ici.
Les rumeurs du mois



 

Partagez | 
 Ceci n'est pas une fiche.
Dim 21 Aoû 2016, 22:02
Invité
Invité


Mensen
Âge :23 ans
Nationalité : Norvégienne
Sexe : Féminin
Sexualité : Hétérosexuel
Groupe : Hybride rebel
Espèce : Furet
Métier (hum.), Puce (hyb.) : mp5682
Personnage sur l'avatar :
silence par guwei (deviantart)
Double Compte ? : non
Code : Code validé par Auror

Une Héroïne en carton.

Description physique
Bonjour/bonsoir, durant cette lecture je serais votre guide. En effet, Mensen est assez dure à approcher. Suivez-moi, je pense qu'elle est dans un sushi-bar pas très loin ! Essayez d'être le plus discret possible… Tiens ! Essayons de nous cacher derrière cette vieille dame pour ne pas qu'elle nous voit.

[Quelques minutes plus tard~]

Soit auteur qu'ils disaient… Si seulement j'avais su que ça voudrait dire « attendre derrière une vieille dame » pour faire la description de mon héroïne…  Ah ! Regarde, elle vient de sortir, je peux enfin faire ma description physique…

Physique : Alors, à ce que je peux observer, Mensen est vraiment minuscule… Je dirais qu'elle mesure dans les 1m50 et malgré sa taille, la jeune femme me semble dotée de quelques courbes intéressantes… Elle a la taille plutôt fine, ses hanches sont au même niveau que ses épaules… Elle a tout d’une morphologie en huit, passionnant, n’est-ce pas ?

Attend elle vient de changer de rue vite dépêche-toi, cachons nous derrière se poteau mon cher ami !
Attend, elle vient de changer de rue… Vite, dépêche-toi ! Cachons-nous derrière ce poteau mon cher ami ! Alors, qu'avons-nous là… Elle a les cheveux plutôt courts, on dirait qu'ils arrivent un peu en dessous de ses épaules et sont de couleur assez foncée. Sa chevelure semblent si soyeuse et douce… J'aurais presque envie d'aller la toucher et sentir son odeur…  Pas toi ?

Tu ne parles pas beaucoup toi… Bon ce n'est pas grave, viens ! On va se rapprocher de manière à la voir de profile ! Hum… Si je n'étais pas un expert en terme de poitrine, je dirais qu'elle fait surement un petit bonnet C, mais je ne suis pas certaine… Elle n'arrête pas de la cacher avec sa veste… Ce n'est pas grave, concentrons-nous sur ce que l'on peut voir, si tu le veux bien. Oh regarde ! Elle se fait un chignon. Mensen a bien fait comme cela, on pourra voir les traits de son visage ! Aller viens, faut qu'on se rapproche encore un peu…

Oh regarde elle se fait un chignon, Mensen a bien fait comme cela on pourra voir les traits de son visage, aller viens faut qu'on se rapproche encore un peu…

Bien ici c'est parfait ! Comme tu peux le remarquer, elle est plutôt claire de peau, on dirait un cachet d'aspirine de loin… Mais cela se contraste parfaitement avec ses yeux verts. De plus, le contour de ceux-ci est brun. Et ses taches de rousseur qui s'étalent du milieu de son nez, pour s'arrêter aux niveaux de la tempe. Ses lèvres, quant à elles, sont rouges pâle, rajoutant une couleur légèrement vibrante à ce sublime visage ! Enfin, regarde la forme de son visage… C'est un ovale parfait, avec un nez fin et des yeux en amandes, sans oublier ses sourcils à la Alex Vause, on frôle la perfection !

Mensen a toujours eu un look très habillé et classique, elle n’a jamais porté de pantalon à trou, par exemple. Ah ! Parfait… Elle s'arrête pour prendre un café, ça nous laissera le temps d'observer sa tenue ! Elle porte un tailleur noir qui épouse parfaitement les formes de ses jambes, le noir est une couleur qu'elle porte magnifiquement bien ! Ajoute à cela une chemise à manches longues, rentrée dans le tailleur, ainsi qu'une veste bordeaux et des talons noirs de quelques centimètres et tu as le look général de cette jeune femme quand elle va au travail !

Bon maintenant, je ne vais pas te mentir mais, elle va finir hybride. Etant donné qu'elle ne l'est pas encore, j'ai pris des notes du future pour te les lire ! Ne me regarde pas comme ça, n'oublie pas que je suis auteur, je fais ce que je veux…

Alors, d'après mes notes, Mensen sera un furet. Elle aura donc de petites oreilles en triangle, aux bouts arrondis toutes poilues. L’arrière de ses oreilles est très sensible, donc, il s’agit d’un bon endroit pour la gratouiller… Rajoute-lui un plumeau de couleurs gris/beige, avec le blanc comme couleur dominante et qui descend jusqu'aux mollets de notre héroïne ! Quoi… ? Pourquoi tu me regardes encore comme ça ? Ah oui désolée… Ce que j'entends par plumeau, c'est une queue du furet… Excuse-moi, j'ai mes tics de langage comme tout le monde…

Quoi ? Pourquoi tu me regardes encore comme ça ?
Ah oui désoler, ce que j'entends par plumeau c'est une queue du furet, désoler j'ai mes tics de langage comme tout le monde…

C'est bon ? Je peux continuer ou alors, tu es toujours choqué ? Bref, la jeune femme héritera de mignonnes petites dents affutées comme des lames de rasoir, ainsi que des griffes : elles seront aussi très aiguisées, pour mieux grimper aux arbres mon enfant… Oh et j'ai failli oublier… Ses cheveux vont légèrement s'éclaircir, j’entends par là qu'elle aura des mèches blanchâtres par endroits.

Bon, je pense que c'est déjà bien pour le moment… Passons au mental, mais avant, j'aimerais prendre un chocolats chaud, t'aurais pas de l'argent… ? Ah, merci ! Je te rembourserai plus tard… Pendant que je commande, garde un œil sur elle, on va continuer de la suivre ! Quoi… ? Comment ça t'es fatigué et tu as mal aux pieds… ? Si tu ne me suis pas, je ne te rembourserai pas… Bah tu vois quand tu veux ! Bon, elle est où ? Dans le parc ? Ok on y va, tu pourras t'asseoir un peu, mais t'inquiète pas ! J'ai prévu des notes sur sa partie mentale.

Bah tu vois quand tu veux, bon aller elle est où ? Dans le parc ? Ok on y va, tu pourras t'asseoir un peu, mais t'inquiète j'ai prévu des notes sur son Mental.


Description mentale
Mental :[« Sluuuurp !~ » : l’auteur boit son chocolat chaud]

Donc par où commencer, Mensen est d'une timidité maladive, tien par exemple la dernière fois que j'ai dû lui parler pour le titre de la fiche, bah elle était limite cacher derrière mon canapé, du coup je suis parti en free-style pour nommer la fiche.

Donc par où commencer… Mensen est d'une timidité maladive, par exemple, la dernière fois que j'ai dû lui parler pour le titre de la fiche et bien, elle était limite cachée derrière mon canapé… Du coup, je suis parti en free-style pour nommer cette présentation. De plus, c'est surement pour cela que la jeune femme n'a pas beaucoup d'amis… Déjà qu’à l'école, elle était recluse de sa classe, bon… En même temps vu son éducation, elle a toujours été tirée à quatre épingles. Son caractère a été brisé dès son plus jeune âge pour faciliter le travail de sa mère… Quand son père est mort d’un cancer des poumons, sa mère resserra l’éducation de son enfant.

Maintenant, c'est une vraie carpe, elle ne parle presque jamais. De plus, elle est vraiment facile à manipuler vu qu'elle n'a presque plus de personnalité. Elle n'a plus de protection, elle est toujours à vif et donc, facilement contrariée, mais elle ne le montre jamais.

Et puis, avec une famille aussi  haute placée que la sienne, l'erreur est inacceptable. En fait, ce qu'a fait sa mère était pour son bien, la briser pour mieux la reconstruire. Du coup, quand elle était jeune, elle lui a ajouté des traits de caractère qui pourraient l'aider à réussir dans la vie, comme par exemple : sa méfiance, son perfectionniste, son côté soigné et j'en passe. Le monde pompeux des bourgeois, est une jungle sans merci… Si tu dérapes, personne ne te rattrape.

Enfin, la façade qu'affiche Mensen aux yeux du monde, laisse penser que c'est une femme droite, sans merci, très intelligente, avec une démarche de femme d'affaire qui a confiance en elle, mais l'effet donné se dissipe assez vite vu la timidité de celle-ci… Les gens l'oublient tout le temps. Mais bon, c'est bien facile de peindre un décore parfait sur du bois pourrit, bah oui, comme tu peux le deviner, cette jeune femme est une épave à l'intérieur d'elle-même, tous ses sentiments sont enfermer à double tour dans un gouffre sans fin.

Comme tu peux te l'imaginer, elle est dépressive et ce, depuis un long moment. Chaque matin, elle pense à finir le plus rapidement possible cette misérable existence, mais « grâce » à son éducation, l'honneur de sa famille passe avant tous… Et oui, c'est un peu dépriment comme partie, hein… Mais ne t'inquiète pas, j'ai oublié de te lire le verso d'une de mes feuilles de notes. Arrête de pleurer deux secondes, j'ai besoin de concentration pour lire. Quoi… ? Tu trouves que c'est trop triste comme vie ? Bah, tu as plus qu'à te dire que si mon histoire est acceptée, je ferais tous pour que Mensen soit heureuse ! Mais arrête de pleurer, c'est pitoyable…

Bref, voici la partie que j'ai oubliée de lire : acheter livre ‘'les rp pour les nuls''… euh mauvaise page désoler, ne me juge pas s'il te plait, on ne peut pas être parfaits en tous points.

Donc, vis-à-vis de l'hybridation de Mensen, elle aura une ouïe aussi développer que celles des furets, ainsi qu'une meilleure visibilité la nuit contrairement à la journée, par exemple si tu vois la jeune femme se balader dans la rue et se prendre un poteau tous en disant ‘'excuser moi messieurs'', ça veut dire que c'est une belle journée ensoleillée. Ça pourrait être un super slogan de météorologue, ‘'Quand Mensen se prend un poteau c'est qu'il fait beau''.

Oh et, normalement elle va devenir super agile,  et vu que j’ai décidé qu’elle sera une hybride rebelle, bah ça sera utile pour elle, comme ça le petit furet pourra faire pleins de pirouettes.

Dis … T'aurais pas l'heure… ? 14h23, hum plus que deux minutes de patience avant que je ne puisse te conter l'histoire de Mensen. En attendant, si toi aussi tu veux que Mensen soit acceptée, envoie un message au « 04506 » : un euro le message. N'oublie pas à chaque envoie, un bébé furet est sauvé d'une mort certaine! Alors, n'hésite pas à envoyer plein de messages !

Quoi ? C'est la crise pour tout le monde mon coco, bref c'est bon je pense que c'est bon je peux commencer.



Histoire
C'est bon arrête de me regarder comme si j'avais fait quelque chose de mal, détourne plutôt ton regard vers le banc où est assise Mensen et laisse toi emporter par mes phrases.

Pour une belle journée, c'est clair que s'en étais une, une légère brise, un ciel plein de nuage blanc qui traversait l'horizon et cette douce chaleur qui venait caresser le visage de la jeune femme, les rayons de soleil étais arrêté par l'arbre sous lequel Mensen était assise en croisant les jambes, le feuillage donnait naissance à de magnifique motif sur le sol.

On pouvait lire sur le visage de notre protagoniste que ce moment de détente n'étais pas si déplaisant, elle posa le café qu'elle tenait sur le banc. Déplia les jambes et se laissa légèrement allé en arrière, un léger rayon de lumière se déposa sur ses jambes, cette sensation de plénitude que la jeune femme pouvais à peine toucher disparut assez vite.

En effet un homme vient de s'asseoir à côté de la petite chose et enroula son bras autour de sa taille de manière à la rapprocher de lui, la jeune femme avais toujours les yeux fermés, elle ne sursauta pas car, elle connaissait le parfum de l'homme, c'était un ami, l'un des seuls.

La jeune femme ré-ouvrit les yeux et  pris son café en main pour le tendre en direction de l’homme, celui- ci l’accepta sans rien dire, la femme fixa son regarde sur le visage de son compagnon de banc. Le temps que sa vision ne soit plus floue à cause des rayons du soleil, la femme inspecta chaque recoin du visage de l’homme qui buvait son café.

Il avait un visage plutôt virile entouré d'une barbe de quelques jours, une mâchoire plutôt carrée, son arcade sourcilière étais légèrement avancer comparer au début de son front, il avait un teint hâler, des dents d'un blanc naturelle presque parfait. Des yeux assez fins de couleur marron, une bouche de taille moyenne rose pâle et enfin les sourcils de celui-ci fessais tout le caractère de son visage, cela lui donnait un air assez dur.
Ses cheveux étaient toujours coiffer de la même manière, rasée sur les côtés et dans la nuque, le reste de ces longueurs était légèrement relevée, ce qui lui donnait une certaine classe.

L'homme  posa le café à côté de lui et regarda la jeune femme qui semblait l'observer très minutieusement.

‘'-Tu as encore bu hier soir ? ‘'

Mensen regarda par terre sans dire un mot, quelque seconde après elle répondue.

‘'-Désolée Alexender'' de sa voix toute tremblante.

Elle n'avait pas réussi à tenir la promesse qu'elle lui avait faite, les journées qu'elle devait ce coltiner devenait de plus en plus lourdes, la seul manière de tenir pour elle était de noyer ses sentiments dans l’alcool.
Personne ne prêtais attention à elle dans le laboratoire, ni patrons, ni c'est collègue, ni même les dames de l'accueille. Alors que c'était elle qui fournissait le meilleur travaille,
toujours à temps sans aucune faute, mais c'est comme si elle était invincible aux yeux du monde.

Sauf pour cet homme, alors qu'il travaillait dans un laboratoire concurrent, lui au moins accordait de l'importance à la jeune femme, c'était son seul ami, la seul personne qui réussit à briser la solitude de Mensen.

Alexender tourna la tête de la femme pour pouvoir refaire le chignon de celle-ci, il laissa pendre deux mèches de part et autre de son visage, il lui bougea de nouveau la tête de celle-ci en posant le bout de ses doigts sur son menton, et la regarda dans les yeux
.
‘'-tous sera fini aujourd'hui ne t'inquiète pas ma belle ‘' le ton que l'homme prit donna presque des paillettes dans les yeux de Mensen.

Il déplaça ses mains pour en diriger une contre le dos de la femme et l'autre au niveau de l'arrière de sa tête pour la pousser contre lui.
Quelque seconde plus tard Alexander glissa dans la poche de la veste de la femme un tube à essai et déposa aussi un masque à gaz dans la main de la jeune femme.

Les deux adultes se relevèrent en même temps la différence de taille et de carrure entre les deux était à la limite du ridicule, Mensen fessais à peine la moitié de la largeur du bassin de ce qui paraissait être un géants à côté d'elle, le bout de sa tête atteignais à peine les pectoraux de son interlocuteur.

Les deux personnes prenaient des chemins différents, Alexender reprit le sentier du parc, tandis que Mensen ce dirigeai vers le laboratoire qui lui servait de travail.

Nan mais, tu dors ? Réveille-toi espèce de nouille il est temps de suivre Mensen si tu veux la suite et que je te rembourse pour le chocolats chaud aussi. Rofl c'est bon ne fait pas la tête c'est à quelque rue d'ici.

[Quelque rue d'ici plus tard]

Allez viens elle est déjà rentrée, elle est surement déjà près du système de ventilations du laboratoire, bon je vais t'expliquer la version courte de ce que fais cette fiole, mais avant met ce masque à gaz tu veux ? Et moi ? Bah j'te rappelle que je suis auteur c'est un peu comme un sous-rang en dessous de dieu.

Cette fiole contient un virus qui s'attaque au système respiratoire de qui conque en respire la moindre bouffer, mais il est inefficace si tu portes un masque à gaz, le virus paralyse les poumons, donc tous les gens dans le labo mouron de suffocation dans les une minute qui vont suivre.

Quoi tu dis quoi ? Je ne comprends rien à cause du masque, pourquoi je te l'ai donné si sa touche que le Congo ?hein le labo, bah… tu étais ridicule, c'était plutôt drôle de te voir avec.
Bon si tu veux bien arrêter de me couper, je pourrais peut-être te conter la suite de l'histoire, voilà c'est bien shhhhhut.

Une fois le virus libérer Mensen descendit au labo, équiper de son masque et regarda tous ses ‘'collègues'' implorer son aide, les pauvres suffoquais comme des poissons hors de l'eau, mais cela ne fessait ni froid ni chaud a jeune femme qui les ignora tous.

Elle s'installa sur une chaise de bureau, elle croisa les jambes et observa l'horrible spectacle que lui offrais les scientifiques en train de mourir, aucune expression ne se dessina sur son visage.

Elle ferma les yeux, le bruit de suffocation des derniers survivants était une mélodie qu’elle n’entendait plus, un léger bruit de piano lui revient à l’esprit, c’était la musique que lui jouais son père avant chaque souper.

Mathéo Persoon, étais le nom de son défunt père, mort d’un cancer de stade final, malheureusement c’était le seul des deux parents avec l’esprit quelque peu ouvert contrairement à Catarina, sa mère.
Imaginez-vous perdre le parent que vous aimez le plus à  6 ans, à cet âge la vie est si facile, comme si on nous la servait sur un plateau, comment comprendre qu'on ne reverra plus jamais un autre aimé à ce niveau de conscience si enfantine.

Ce fut peut-être le commencement de la fin pour la fillette, alors que l'année d'avant Mensen fessais encore la cuisine avec sa mère, elles préparaient des tilslørte bondepiker, c'était un désert originaire de Norvégien qui se traduit par ‘' filles de ferme voilées'', c'était un véritable pécher mignon pour Mensen, plusieurs couches de pommes cuites, biscuit émietté et crème... c'était un véritable plaisir de le cuisiner avec sa mère.

Catarina ne travaillais pas, elle restait à la maison et préparais tout le temps les repas de la famille, c'était une excellente cuisinière, quand son mari mourut elle dût reprendre son boulot d'avocate. Son nom était connu dans tous les cabinets de Norvège, c'était une femme malicieuse, elle était connue pour laisser son adversaire se démonter tous seul.

Quant à son père il était musicien, de bonne renommée, il jouait dans de grand gala.
Quand la jeune fille écoutais son père joué elle se sentait presque en apesanteur, l'homme  étais très agile de ses doigts. Et inversement il écoutait souvent sa fille parlée des heures durant, elle lui racontait ses rêves, Mensen ce souvenu qu'elle lui avait dit à l'âge de 4ans que plus tard elle voulait devenir motarde, mais du haut de ses 4ans la phrase qui sorti de sa bouche ressemblais plutôt à ceci ‘'quand ze sera grande ze veux être une moutarde''.

Malgré le fait que ses parents étaient très à cheval sur la religion et les règles de bien séance, Mensen eu une enfance bien équilibrer, ses parents l'emmenaient au zoo pour aller voir ce qu'elle appelait des cendriers (sangliers), ou alors des griraffes et leurs petits grirafons.

Mais malheureusement quand Mathéo mourut, Catarina ne s'en remit jamais, la fillette du en payer le prix de la douleur de sa mère, après tout, grâce à sa mère Mensen eut un parcours scolaire frôlant la perfection, de plus les sciences étaient son domaine de prédilection.

Même si les court de biologie la mettait dans tous ces états, quand elle eut un cours sur la reproduction humaine, l'adolescente ne savait plus où se mettre, elle n'arrivait pas à regarder ces feuilles.
A vrai dire, ce cours résume ce que la femme sait des relations entre un homme et une femme, disons qu'elle se questionne toujours sur comment font les homosexuel, pour Mensen c'est un vrai mystère.

Et puis ce n’est pas comme si Mensen eut un petit ami durant son adolescence pour lui faire découvrir, avec l’éducation bercer dans le catholicisme qu’elle eut, disons que c’est une sainte-nitouche.
La solitude de la jeune femme la conduite tous droits vers une dépression dont elle ne voit pas la fin.

Mensen  rouvris les yeux la pièce était remplie de cadavre, des hommes en combinaisons jaunes se rapprochaient d'elle tous en lui disant de ne faire aucun geste brusque.

Son visage était figé dans une expression totalement neutre, malgré le fait que des larmes coulaient le long de ses joues. La jeune femme avais le regarde fixer sur le sol du laboratoire, elle attrapa son masque et voulu l'enlever… mais un des hommes attrapa ses mains.

Mensen ne ressentait aucun remord vis-à-vis de son acte.
Bon maintenant tu connais la suite elle va aller sur l'ile de neko criminal, et devenir une hybride rebelle .Quoi ? Pourquoi elle a accepté de devenir hybride alors qu'elle voulait se suicider ?
Bah, elle n'a pas fait exprès en fait, un homme vient la voir et lui posa la question suivante, ‘'servir ou mourir''. La jeune femme voulue juste réfléchir à voix haute et l'homme comprit qu'elle voulait servir.

Oui c'est stupide je sais, mais j'avais plus d'idée pour la faire devenir hybride.

C'est une bonne question que tu me poses là, comment va-t-elle faire pour devenir une hybride rebelle et bien il ne suffit que d'une puce défaillante et un coté sauvage qui lui sera rajouté vis-à-vis de son hybridation.

Quoi tu veux que je te raconte comment va se passer l'arriver ainsi que le moment où elle s'échappe ? Bah si ça peut te rendre heureux. BAH OUAIS CA ME SOUL C'EST PLUS DE TRAVAILLE !

[L'auteur repris son souffle et se calma]

Excuse-moi ce n'est pas facile tous les jours, arrête de pleurer, je vais tous te raconter mon chou.

Donc, quelque mois survire après ce qu'avais fait Mensen, ainsi qu'un long procès, sa mère tenta de la défendre mais, la jeune femme se leva au court d'une séance alla près d'un des policier et plaida coupable, sa mère fut dévastée, son mari puis sa fille, la femme ne vécut pas plus d'un mois après l'arrestation de sa fille unique.

Comme je te l'ai expliqué plus haut, une erreur [ou seulement le manque d'inspiration de l'auteur] conduit Mensen tous droit vers l'ile sur laquelle elle allait surement rester bloquée durant un certain temps.

Le voyage fut horrible, la jeune femme découvrit qu'elle avait le mal de mer, puis être à la limite de l'entassement dans un bateau obligea la femme a approché les autres prisonnier, elle était ridicule à côté d'eux, aucune masse musculaire ou technique de combat, si une bagarre éclatait la Mensen aurait surement été réduite en bouilli.

Une fois arrivé sur l’île, la prisonnière se fut directement emmener dans une pièce blanche, puis quelqu’un viens près d’elle pour lui administrer un somnifère.

Les dernières sensations qu’eut la prisonnière avant de sombrer dans les songes étaient celle du soleil qui caressait doucement son visage, elle entendait les oiseaux chanter de loin…
Mensen se réveilla en sursaut, quelque chose de poilus avait touché sa jambe, elle regarda et fut prise de panique quand elle vue l'horrible bestiole, que dis-je l'affreux monstre poilus, celui-ci la suivais.

Jusqu'à ce que Mensen reprenne ses esprits, pour se rendre compte que cette chose qui la suivait était sa queue, le temps que la femme se redit compte de ce qu'elle était devenue un homme rentra dans son espèce de cellule.

Il faisait nuit, la petite boule de poiles qu’elle était devenue voyais bien mieux qu’avant dans cette obscurité, le vent soufflais fort, le bruit des arbres étais quelque peu relaxant.
L'homme en blouse blanche s'adressa à la femme qui quant à elle était terrifié, elle ne comprenait rien à ce qui lui arrivait.

'Bonsoir, tu t'appelles à présent MP5682, tu es une hybride, l'ADN du furet a été mélangé au tien, ton but sera de servir ton ou tes futurs maître, compris ?

Le furet se releva et se rapprocha petit à petit de l'homme, elle avait les yeux pétillant, qui pouvait se méfier de cette petite bouille toute mignonne, en tout cas surement pas lui.
Mensen lui sauta dessus, de manière à ce qu'il la porte, elle tandis ses mais vers son coup comme pour l'enlacer.

‘'-je savais que les furets câlins, mais pas à ce p…'' dans geste vif la boule de poils brisa la nuque du scientifique

‘'- Je m'appelle Mensen, imbécile.''

La mignonne petite bestiole ouvris la chemise de l'homme et à l'aide de ses griffes, écris sur le torse du cadavre « Il court, il court le furet :3 »

La jeune femme ne se souvenait plus de grand-chose, elle ressentait un étrange poids dans sa poitrine, comme le fardeau d'une vie passée, elle était envahie de sentiments nouveaux, elle se sentait espiègle et malicieuse.
Et bah voilà, mon histoire est finie pour l'instant, alors comment tu l'as trouvé ? Bien ?

[L'auteur disparut dans un nuage de fumée]

On entendit résonner de loin les mots suivent ‘' JE NE TE REMBOURSERAIS JAMAIS ! Je suis auteur après tous''.

Devant l'écran

Ahah! me voila enfin!
Je m'appelle Leeviyne [pour des souci de prononciation c'est livine] je suis la petite soeur de Winfield, c'est d’ailleur grâce a elle que je suis là !
Au niveau des études je me diriges vers les sciences social, pour déboucher sur prof de quelque chose ou psy, des choses dans le genres quoi (qu'elle vie palpitante...)
sinon je suis pas une grande fane de chocolats, par contre j'adores les plats sucrer saler genre boulettes liégeoise.
Au niveau musique bah en écrivant, j'ai laisser YouTube choisir mes musiques, du coup je me suis découverte une passion pour twenty one pilots. (toujours aussi passionnant)
Oh et histoire de m'excuser pour toutes mes fautes d’orthographe avenir, je suis dyslexique et un peu stupide sur les bord, comme ma sœur ( love you se-sœur  NomNom d'amour )  >


Dernière édition par Mensen le Sam 27 Aoû 2016, 13:19, édité 3 fois
Lun 22 Aoû 2016, 07:48
avatar

Mon âge : 24 années
Je suis un : citoyen

En plus : je suis toute faible mais je suis un peu inconsciente

Mon maître : Moi-même !
Mes hybrides : Toi ?

Mes posts : 664
Membre depuis le : 10/07/2015

Bienvenue à toi future petite écharpe ~ S'il to plaîîîît ~ ♥
Si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas c:

Je me charge de cette fiche ~

EDIT : fais attention à certaines pitites fautes pas trop graves mais qui se répètent ~

_________________
« Ma voix résonne aux creux de tes oreilles en #730800 »

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lun 22 Aoû 2016, 09:47
Invité
Invité


Je veux pas finir en écharpe Frustration de Betty !
Mais sinon, merci pour le message de bienvenue, madame je suis pour le port de fourrure de Mensen D:

(Oui je m'excuse d'avance pour toutes mes fautes, je m'efforce de passer mon texte sur bonpatron pour en enlever un maximum, puis pour tout ce qui est tournure de phrase un peu bizarre c'est parce que je me relit mal, désoléeT^T)
Lun 22 Aoû 2016, 11:11
avatar

Mon âge : 24 années
Je suis un : citoyen

En plus : je suis toute faible mais je suis un peu inconsciente

Mon maître : Moi-même !
Mes hybrides : Toi ?

Mes posts : 664
Membre depuis le : 10/07/2015

De rien, petit gri-gri de sac à mains Haaanw

(Tu peux également passer par Word juste avant BonPatron. Puis tant que ton texte est lisible et compréhensible… o/ )

_________________
« Ma voix résonne aux creux de tes oreilles en #730800 »

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lun 22 Aoû 2016, 19:11
Invité
Invité


Au faite, oublie ce que ma sœur a écrit sur le fait que ce soit toi qui t'occupe de ma fiche, j'ai des bébés furet a nourrirent, par pitié ne me transforme pas en un délicieux kébabe T^T.

Et sinon j'ignorais que tu étais chanteuse xD
https://www.youtube.com/watch?v=d_HlPboLRL8
Lun 12 Déc 2016, 12:34
avatar

Mes posts : 50
Membre depuis le : 28/07/2015

Coucou ! Bienvenue sur le forum !
Je suis pas admin rien, je voudrais pas embêter, mais j'ai vu que dans la description mentale il y avait 2 fois le paragraphe "par où commencer" au début. C'est normal? :x

Sinon la fiche est très sympa ! Pour quelqu'un de timide elle semble quand même agressive !
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiche technique de Lion Damon [ Validée ]
» Fiche Technique d'Ryuuma !
» [Validée]Fiche Technique de Krone Takeshi
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fiche Technique de Minami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko Criminal :: La communauté :: Les anciens personnages.-
Sauter vers: