Vous pouvez voter pour le forum toutes les deux heures, ne soyez pas timides et votez !

Règlement
Contexte
Groupes
Bottin d'avatars
Prédéfinis
Partenariats
FAQ

Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Benjamin ! Pour votre information, je suis la fondatrice de ce forum ! Je suis absente pour le moment donc veuillez prendre contact avec un autre membre du staff.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Aurora N. ! Pour votre information, je suis administratrice sur ce forum donc vous pouvez compter sur moi en cas de problèmes ! Je suis disponible ici.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Orson ! Pour votre information, je suis administrateur sur ce forum donc vous pouvez compter sur moi en cas de problème ! Je suis disponible ici.
Les rumeurs du mois



 

Partagez | 
 Je préfère le joint au sang [PV Ely & Scion]
Ven 04 Nov 2016, 13:29
Invité
Invité


détails
Je préfère le joint au sang
Qui ne tente rien, n'a rien
ft. Scion & Elynna
Ʃkaemp はは ™

Octobre 2016
Cher Traqueur, Hybride,


La salle de bain est aussi propre que la stérilité des objets scientifiques. Tout était remis à sa place, effectivement, Scion ne peut pas dire que nous sommes bordéliques. Je me demande même si faire semblant qu'on ne s'entends pas ne serait pas si bénéfique pour nous. Ainsi, toute la table a été dressée, pour trois. Moi et Elynna et une autre pour le traqueur. J'ai préparé du couscous royal et de la paëlla. Tout le salon était chargé de riches senteurs. Des épices comme la tendresse de la viande que j'ai été venu chercher chez le boucher. Un mélange de saveurs de plusieurs cultures, c'est la mixité pour les papilles. Ca semble plaire à ma nouvelle camarade, j'espère qu'il en sera autant pour Scion. Et s'il jamais il n'aime pas ça, j'ai préparé une salade de saisons qui trône aussi sur la table du living-room. Les estomacs seront ravis. J'ai de nouveau voulu vérifier le dos de la renarde, voulant m'assurer qu'elle tient bon.Je ne pense pas qu'elle pourrai survivre à une nouvelle perversion du traqueur aujourd'hui, il lui faut bien deux ou trois jours de repos minimum. J'en ferai part au traqueur s'il ne veut pas écouter la renarde.
La marque du fer rouge reste gonflée, et rouge, mais ca semble aller mieux. Elle aura cette cicatrise pour toujours. Les jambes vont mieux mais c'est surtout le dos où les croûtes se sont formées, il commence à avoir une légère zone rosée : cicatrisation.

Je prends place à table, j'ai changé de vêtement en faisant tourner une lessive. Mais j'ai jeté la misérable robe d'Elynna qui ne valait plus rien. A la place, je lui ai prêté des vêtements. Une longue tunique en V qui s'arrête à mi-cuisse en coton doux. Une ceinture large et noire avec une boucle argentée trône sur sa taille, avec un leggin noir et des bottines grises. Quant à moi, je porte un jean bleu clair, une chemise blanche en satin, et j'ai relâché mes cheveux noirs qui cascadent et ondulent le long de mon dos. J'ai juste bouclé ma mèche avec une pince en forme de petit chat noir. Et je porte une broche qui est une plume.
Nous sommes propres et réchauffée. J'ai joué les infirmières avec Elynna, mais ça m'a fait plaisir. Alors nous commençons à manger, prenant tous notre temps pour ne pas trop faire tarder Scion, j'ai allumé la télévision et nous regardons des dessins animés, pas de politiques. J'échangent quelques mots à Elynna, par plaisir, je pense qu'il ne va pas parler, à ce moment, nous ne parlerons plus entre nous pour faire croire que nous nous contentons juste de nous supporter.

_ Tu sais, j'ai toujours adoré baver sur les acteurs américains à la télé !

Amicalement, Nom
Codage par Libella sur Graphiorum

Hors-sujet.

Ven 04 Nov 2016, 14:12
Invité
Invité



Je préfère le joint au sang

De nouveau dans la cuisine, j’avais regardé ce qu’elle nous avait préparée et mon vendre gargouilla de plus belle devant les délicat fumet qui se dégageais de la casserole. Bon sang qu’est-ce que ça sentait bon. Je crois que même si je n’aurais pas faim de base, rien que voir cela m’aurait ouvert l’appétit. «Tu te débrouille vachement bien en cuisine dis donc, tu m’apprendra ? » Certes je savais faire quelque plat et surtout je savais suivre une recette, mais c’était toujours plus agréable d’apprendre avec quelqu’un qui savait en plus donner des petites astuces.
Elle m’avait aussi demandé de regarder à nouveau mes blessures, je l’avais laisser faire même si moi-même j’évitais de regarder, je lui avais d’ailleurs demander de pas me dire le résultat, je me doutais que je resterais marquer pendant plusieurs jours et qu’une des marques ne s’en irai jamais, alors à quoi bon m’en soucier. Et puis même si la douleur devenait de moins en moins présente, elle était encore là, ce n’était pas vraiment qu’elle diminuait, c’était plutôt comme si j’apprenais à vivre avec, autant dire que ça ne me rassurait pas.

Je la voie alors lancer une machine et elle m’apporte des vêtements que je prendre avec gratitude. La totalité de mon corps sera recouvert, même le décolleter quoi que présent est en aucun cas trop provoquant. Je m’habille rapidement et je me sens parfaitement à l’aise dans cette tenue. Je craignais que le contacte du tissu sur les plaies me fasse mal, mais ce n’est absolument pas le cas.
On peut alors passer a table et je voie qu’elle a encore préparer quelque chose d’autre, une chose est certaine si quelqu’un ne trouve pas son bonheur dans tout ce qu’elle à préparer, c’est soit qu’il veut la faire chier, soit qu’il est vraiment difficile.
On commençait à manger calmement, en parlant de chose et d’autre tout en regardant la T.V. finalement c’est quelque chose que je redécouvre et c’est un bon divertissement. Finalement, elle me parlait des acteurs et je partis quelque instant dans mes penser. «Ah bon ? tu sais la procédure à affectée mes souvenirs, je n’ai que quelque image de ma vie d’avant, du coup je ne sais pas trop ce que j’aimais ou non avant d’arriver ici. Les scientifiques disent que ce n’est pas plus mal ainsi, que je me conformerais plus facilement au souhait de celui qui m’achètera. » seulement je n’étais pas d’accord, rien qu’avec ce que j’avais refusé de faire par exemple. Mais je ne savais pas s’il serait bon pour moi de me souvenir ou non. Enfin surtout est ce que ça aurait une réelle importance ?

Et le temps continua à passer, on ne mangeait pas vraiment rapidement, déjà d’une part car je préférais apprécier chaque boucher. Mais d’une autre car on ne passait pas mal de temps à parler. Cependant, mes oreilles étaient tournées en direction de l’allez, je voulais savoir quand il serait de retour, je voulais que ce soit le plus tard possible, mais vu l’heure je me doutais bien qu’il ne devrait pas tarder. Je ne savais pas ce qu’il était parti faire, tout ce que j’espérais c’est qu’il serait de meilleure humeur que le jour avant, je ne crois pas que je serais capable de supporter une nouvelle journée comme celle-là. Je pourrais un soupir avant de replonger dans la conversation, je ne voulais pas me couper l’appétit en y repensant. Je restais cependant attentive, prête à faire un signe a la jaguar dès que j’entendrais que le maitre serais de retour pour à ce moment la me concentrée uniquement sur mon assiette et plonge dans le silence.

<\div>
Code par Heaven sur Epicode

Ven 04 Nov 2016, 15:29
Invité
Invité


Scion Isilra a écrit:




"Je préfère le joint au sang"


Justyna/Elynna/Scion




Me levant avant le soleil, je sors de mon lit pour enfin me réveillez, j'ai un truc à faire important aujourd'hui, je devrais emmener Justyna avec moi mais l'arrivé de la nouvelle m'en empêche, je laisse donc mes hybrides peinardes aujourd'hui. Je m'habille rapidement avant de sortir de la chambre, je marche vers la cuisine voyants Elynna dormir sur le divan, je la laisse tranquille me prenant un café dans la cuisine, je vais pas non plus la punir en permanence.

Je bois mon jus rapidement puis sans un bruit je sors de la maison pour venir à ma voiture, je me demande encore si tout vas bien se passé, je saurais pas dire ce que vas donné leurs rencontre, je suis peu-être pas super cool mais je me méfis encore plus de deux hybrides laissé seules, ont sais jamais ce qui ce passe quand le chat est pas là.

Je prend la route en direction du bureau des recherches puis arrivant à mon taf, je prend les avis de recherches en cours, j'ai besoin d'un gros gibier car je vais avoir des achats à faire, je tombe sur un loup qui est déclaré fou, sa puce déconnerais totalement et ça l'as rendu dingue, voir agressif, il est rechercher mais pas vif, mort serais le top selon l'avis.

Je claque la feuille dans ma main puis viens au comptoir pour donné l'avis à la caissière, ont me donne donc le dossier puis ont me laisse faire, je sais ou je dois le chercher, je vais me mettre en chasse.

Je passe une partie de ma matinée à le chercher dans des ruines quand enfin je tombe sur ma proie, il est vraiment fou à ce que je vois le loup me saute dessus direct sans parler mais hurle à mort. Je me met en garde près à me faire bondir dessus ce qui ne rate pas, je me bat en frappant fort, il est pas en reste non plus, le combat dur un long moment mais j'arrive à avoir le dessus, je que je n'est pas calculé est qu'il m'as griffé le dos en me coupant les chairs, ça fait mal ce truc.

Je grogne de douleur mais résiste et finit par le tuer, j'ai bien fait de pas prendre Justyna avec moi, je ramasse le corps le met dans un sac poubelle puis retourne au centre, je livre mon colis et reçois ma paie, ont me signal ma blessure mais je m'en fiche ça pique bien et je suis pas en guimauve.

Je vois l'heure me disant qu'il faut que je rentre, le sang dans mon dos coule à flot et je crois qu'il faudrait que je me soigne mais je ne veux pas aller à l'hosto, j'aime pas les toubib.

Finalement je prend le partis de revenir à la maison mais je ne rentre pas dans ma propriété, je me stop avant puis marche vers la maison, je me sens de moins en moins bien, le sang n'as pas arrêter de couler et j'ai salopé ma voiture, j'arrive devant le portail puis le pousse pour continuer mon avancé, enfin arrivé devant la porte de la maison je l'ouvre avant de m'écroulé dans le pas de la porte inerte blanc comme un linge et ma blessure qui se calme pas, je me sens mal finissant par vomir sur le sol avant de sombré dans l'inconscience.
Mer 16 Nov 2016, 21:51
Invité
Invité


détails
Je préfère le joint au sang
Qui ne tente rien, n'a rien
ft. Scion & Elynna
Ʃkaemp はは ™

Octobre 2016
Cher Traqueur, Hybride,


Le temps était calme, voir serein, même si cette cade de feuille d'or est complètement moisie de l'intérieur et aussi empoisonnante que l'amiante des vieilles maisons. J'espère juste être le moins possible exposée à ce poison dans le temps, je n'ose toujours pas sortir de cette cage d'ailleurs. Je devrai, j'ai un couvre feu de jusqu'à 20 heure à partir de la première heure matinale. Je ne sais pas, j'ai un mauvais pressentiment. Pourtant, le professeur Johns me manque, j'ai besoin de lui, tout comme je souhaite retrouver le journaliste. J'ai pu faire parvenir quelques mots à Lange Aileward par le biais d'un ami rebelle, mais je ne sais pas s'il est fiable ou non. Seul le temps me le dira quand on recevra le journal. C'est sombre tout ça, mais je n'ai pas le choix pour m'en sortir. A cet instant, c'est la télévision et ma nouvelle camarade de cachot qui occupe la majeur partie de mes pensées. On parle de tout et de rien, des fois, le silence est de prime, mais ce n'est en aucun cas dérangeant. J'ai beau être une vraie petite puce, je sais apprécier le calme, la tranquillité n'est pas un néant, au contraire. Nous mangions plus lentement pour attendre. D'ailleurs, ce qui ne tarde pas. Je lève le nez de mon délicieux plats pour grimacer lorsque l'odeur du sang me donne de nouveau cette envie de vomir. Je grogne automatiquement, prouvant à mon alentour que je n'ai rien d'un chat, non c'est un grognement presque bestial, un fauve, mon jaguar.
Je respire rapidement en retroussant le nez, me levant, je vois alors un molosse cadavérique au sol dans un pot de peinture rougeoyant renversé et une autre texture à l'odeur pestilentielle. Quelle horreur, je suis très sensible des sinus, et ça n'a rien d'avantageux en ce moment. Je réalise très vite ce qu'il s'est passé, cependant je reste interdite aussi. Mon regard rivé vers le Goliath au sol, mon or de Phénix se refroidit, semblant terne et mes pupilles se dilatent. Je m'éteins littéralement de l'intérieur, je n'arrive pas à reconnaître cette chose au sol. Parce que je ne voix pas immédiatement, mais je sais pourtant que c'est le traqueur. Ma tête me fait une arnaque merdique alors, je ne suis pas expressive. Une voix résonne de manière lointaine, un homme, corrompu par la folie, des yeux verts qui autrefois étaient magnifiques étaient alors injectés de sang et se sont glacés dans un sadisme meurtrier. La maladie l'avait rongé jusqu'à l'os, c'est mon propre sang qui avait alors coulé, mon paternel. Par pur réflexe, les sentiments disparaissent et je suis comme atone, je n'ai plus de flamme de vie. Juste, la volonté d'aller dans ma cabane, regarder le plafond et dormir pour toujours, et faire taire tous les Nuisibles.

_ Elynna, va chercher des compresses, bondages avec une bassine d'eau chaude, des serviettes propres, des vêtements de Scion dans sa chambre. J'espère que le sang ne te dégoûte pas, et appelle les secours. Vas-y tout de suite, je m'occupe de lui. Tu es encore blessée.

Ca sonne comme un ordre, même si d'un côté je voulais qu'elle parte, je veux aussi la protéger du toucher de ce taré. Mieux vaut pour tout le monde que je me charge de lui pour les premiers gestes. Mon visage est sans expression, toute ma naïveté et innocence habituels ont disparu, même mon sourire. Je n'ai plus ce grain chaleureux et roulant dans ma voix, au contraire, je suis cassante, ferme, mais calme. Je m'approche lentement de l'humain en remarquant sans mal que ces deux êtres du foyer vont dorénavant porter une horrible cicatrice. S'il en a fait baver à Elynna, on peut dire que la traqueur à très cher payer son geste. Mais je ne suis pas juge, leurs affaires ne me concerne pas, et il est hors de question que j'aborde moi aussi une horrible cicatrice de ce genre. Je passe l'ongle de mon pouce verni de rouge sur le coin de ma lèvre pour estomper une démangeaison naissante.
Je reste encore pensive, je m'accroupis face à lui, une fois à sa hauteur. Je me force à tourner son visage vers moi. Le scrutant calmement, je sonde ce cadavre devant moi, je prends son pouls. Ah, encore vivant. Je me relève pour aller à la cuisine et je reviens vers lui, pour couper tout son haut après avoir enlever sa veste. Le métal rouillé empeste la pièce avec ce liquide rougeâtre. Mes oreilles de fauve s'abaissent en arrière alors que ma queue s'enroule autour de ma hanche. Je mets à découvert tout son corps à l'air libre de ses hanches jusqu'à son cou. Je grogne de nouveau, mon souffle est froid, grave. Je ne suis pas inquiète, ni triste, ni joyeuse, je suis une coquille renfermée. C'est pourquoi ma puce ne m'électrocute pas, je reste neutre dans mes pensées, c'est toute une manipulation, mais je suis tranquille et je ne suis pas obliger de feindre l'inquiétude. Alors que je compresse ses plaies à l'aide du chiffon que forme son haut. Je laisse tomber la paire de ciseaux au sol ensanglanté et perlant le sang. Mes mains se colorent très vite. Une myriade de pensées continuent de fuser en moi. Je vois des images, mon père qui m'étrangle, pour me tuer. Et la seconde d'après, l'arme de Taïga qui était dans son holster au porte manteau juste à côté que j'ai pu prendre pour l'abattre par pur réflexe et sans hésitation. PAr la suite, mes mains avaient tremblées et j'étais en état de choc, j'étais livide, mais j'ai su Où tirer. Taïga m'a tout appris, ma cousine m'a tout appris. Et cette fois je n'oublie pas les noms. Trois putains d'années que mon passé m'a échappé, et elles sont revenu en voyant cet homme au sol, mon Maître. Tout semble cohérent. Mais une chose est sûre en tous cas. Je n'aurais jamais du devenir hybride, c'était de la légitime défense. Mon père a voulu me tuer, son nom m'échappe encore, mais jamais je n'aurai devenir cette esclave que je suis devenue.

_ Je ne suis pas une criminelle... Je suis innocente.. Oh mon Dieu !

Mes yeux s'écarquillent d'un coup et tout remonte, tout éclate, tous les sentiments. La peur, la joie, la colère, la tristesse, et surtout l'inquiétude. Mais je me renferme très vite en secouant la tête, je me tiens cette dernière entre mes mains. Mon nez se mets à saigner, mais je m'essuie très vite, couinant de douleur. Encaissant la souffrance, y'a plus urgent. Alors je rouvre les yeux et attends Elynna tout en regardant Scion. J'ai tout gardé en moi, je reprends un air inquiet, mais calme et ma voix se veut de nouveau volupté, comme si le moi froid n'a pas existé. J'approche doucement mon visage de Scion pour lui embrasser le front, étrangement, quelque chose se cache derrière se geste. J'aurai pu le laisser vider de son sang en cet instant, c'est un peu comme un baiser mortel. Mais je ne le laisserai pas mourir.

_ Les secours vont arriver, on va s'occuper de toi Scion, tu n'as rien à craindre. Tu me raconteras ce qu'il s'est passé quand tu seras hors de danger. Ta nouvelle hybride arrive avec les soins, je compresse tes blessures en attendant.

Amicalement, Nom
Codage par Libella sur Graphiorum

Hors-sujet.

Jeu 22 Déc 2016, 14:54
Invité
Invité



Je préfere le joint au sang

Je continuais mon repas beaucoup plus sereine que je n'aurais penser l'être après la journée que j'avais passer le jour avant.
Cependant, je savais qu'il fallait que j'en profite un maximum. Après tout ces moments seraient certainement assez rare et du fait je voulais apprécier chaque instant en espérant que non ce ne serais pas le seul.
Mais je ne pouvais m'empêcher de me demander, pourquoi ces humains faisait ce choix? Comment est ce que des hommes et femmes pouvaient décider de faire de la vie des autres un tel enfer? Certes je savais que je n'avais pas le choix et que de toute manière je ne serais rien faire d'autre que de lui obéir, mais ça ne m'empêchais pas de m'interroger.  
J'étais dés lors partie dans mes pensées touchant machinalement la coller qui ornait dorénavant mon cou. Est ce qu'il l'enverrai un jour? Certainement pas rapidement avec ma crise de panique hier.

Mais je fus soudainement enlever de mes penser.  Un bruit, une forte odeur de cuivre venait d'envahir la pièce.  Je me redressa issus en regardant la jaguar se diriger vers la porte, je la suivis, plus lentement.  Comme si j'avais peur de ce qui m'attendais la bas.
Seulement je n'aurais jamais pu imaginer le spectacle qui s'offrait devant mes yeux.
Notre maître allonger sur le sol couvert de sang. Qu'est ce qui avait bien pu lui arriver? Je n'eu pas vraiment le temps de me poser d'avantage de question. Justyna me demandant de lui apporter de quoi lui apporter les premiers soin avant d'appeler les secours.

Je mis un certain temps avant de trouver ce que j'avais besoin. Surtout que la vue de ce sang m'avais mise mal à l'aise.  Comme si ça me renvoyait à un mauvais souvenir. Je n'arrivais pas à comprendre, certes je savais que j'avais eu une vie avant mais je ne savais pas de quoi elle avait été faite. Du coup sentir que quelque chose me dérange sans en connaître la raison...
Ajouter à ça que je ne savais pas parfaitement ou tout se trouvais et que je du chercher un peu.

Je lui en menais tout ça et je remarquais les plais qui lacerais son dos. Je me stop país net en les voyant.

qu'est ce qu'il lui arriver? On diraient qu'il a été attaquer par une bête sauvage...

C'était pas peu dire. Mais en même temps je ne savais pas encore ce qu'il faisait comme métier.  Mais est ce que c'était vraiment lier?
Ce n'étais cependant pas le moment de me poser des questions.  Je devais encore appeller les secours et je m'en chargais rapidement. Ils me demandèrent quelque sur son état que je demandais à la jaguar avant de leur répéter.  Ils me dirent que quelqu'un arriverait rapidement et je raccrochais.

Je retournais auprès d'eux et regardais les gestes de la jeune femme en restant à distance. Je n'avais pas oublier ce qu'il m'avait fait hier et je pense que je ne le pourrais jamais, mais ce n'étais pas pour autant que je souhaitais sa mort je ne me le permettrais jamais.

est ce que tu crois que ça va allez? Il a l'air plutôt mal en point.

Je ne savais pas vraiment ce que je pouvais faire. Elle s'occupait de lui et je la regardais, essayant de comprendre un minimum mais, ça se stoppait la.<\div>
Code par Heaven sur Epicode
Jeu 22 Déc 2016, 15:34
Invité
Invité






"Je préfère le joint au sang"


Justyna/Elynna/Scion




Que dire mis à part que je sens mon corps se refroidir, je sais que j'ai le dos en charpie et pour faire génial j'ai rendu mon estomac par terre, trop top pour ma classe et mon égo. J'ouvre un œil alors que la fièvre monte, saloperie d'hybride de merde, pourquoi il à fallut qu'ont me colle cette mission, je me doutais pas que je le reverrais cet oiseau de malheur. JE tente de bouger mais un poids se fait sur mon dos, ma conscience en core présente me permet d'entendre la voix de Justyna, un truc se fait au niveau de mon front mais je n'arrive pas à savoir quoi.

Depuis le temps que je suis traqueur là j'ai merder sur toute la ligne, je l'avais bien coincé cette colombe mais le truc c'est qu'il à réussit à se libéré et à me lacéré au passage, pour faire bien il devait avoir un truc avec ses serres parce que là je suis au sol dans une marre de sang, la mienne, mon truc de vie qui sort lentement ne voulant pas resté dans mes veines.

Je respire difficilement, je sens que ça siffle, je me demande si mon heure est venue, je ne saurais le dire mais je me sens super mal. J'ouvre enfin les yeux, mais toute vision ne se fait, je vois que du blanc tacheté de noir, une main arrive à revenir vers mon visage pour finir par être bloqué sur un pied, je m'y accroche tel une bouée me maintenant à la réalité.

- Ju....El...Je...Je...Secou....

Je n'arrive même pas à parler sentant le peu de forces qui reste en moi partir comme une paille devant un feu, je me sens pathétique et tellement faible, trop pour être le maître dominant que je suis habituellement. D'un coup une sorte de bruit sourd ce fit entendre, je n'arrive pas à distingué ce que c'est mais voilà que je me fait soulevé et posé sur le ventre avant de me sentir secoué, une piqûre viens me soulagé un peu de la douleur mais mon esprit n'arrive pas à se raccordé avec la réalité.

Je m'évanouit, toute façon je ne peux rien faire d'autre, je ne sais pas combien de temps mais voilà quand mon esprit me reviens je suis dans une salle blanche, le store est baissé et je crois que ma vision arrive enfin à se faire... Oui je vois nettement les choses maintenant, mais voilà je ne sais pas ou je suis et de plus mon dos me fait un mal de chien. Je me calme, ça sers à rien de vouloir explosé et tournant un peu la tête j'arrive à analysé ou je suis, enfin je crois.

Une chambre nue, des murs blancs, un cardiogramme, des perfusions, oui je pense que je suis à l'hosto, j'ai horreur des toubibs, mais là je suis en plein dedans. Je soupire doucement en voulant soulevé une main mais une chose lourde me bloque, ça ne me fait pas mal mais ça m'empêche de bouger, je descend les yeux puis vois deux corps se reposant à mon coté.
Un faible sourire ce fait sentir sur mon visage blême, je crois que malgré tout je commence à vraiment les aimer ces deux hybrides, je me promet de toujours les protégé, mais bon je ne leur dirais pas non plus je suis trop fier pour ça. Je crois que plus ça iras et plus je vais m'attaché à ces filles, je ne bouge plus laissant le temps passé attendant leurs réveillent, je me doute que je vais finir questionné, ou pas en fait, bref je vais bientôt le savoir toute manière.


Jeu 05 Jan 2017, 15:03
Invité
Invité


détails
Je préfère le joint au sang
Qui ne tente rien, n'a rien
ft. Scion & Elynna
Ʃkaemp はは ™

Octobre 2016
Cher Traqueur, Hybride,


Le landemain, j'ai laissé Elynna avec Scion et les urgentistes pour l'ambulance, je ne les ai pas revu en faite depuis qu'il on embarqué Scion dans l'ambulance. J'ai été contrainte de restée à la maison pour nettoyer les tâches de sang, la boue et la saleté que le traqueur à laisser au sol. On est en hiver, et l'intérieur se salit vite. Je soupire pendant le ménage en m'agaçant, mais je m'amuse en même temps à mousser et mousser encore les produits, mon vice à moi, je suis dingue de ça. Je repense aussi à mon passé, à ces souvenirs qui sont remontés. Tout le reste de la soirée, j'ai dû méditer, être avec mes propres démons. Je ne sais pas encore toute la vérité, mais pourquoi je suis là. Je ne mérite pas cette vie, je ne suis qu'un pion dans cette histoire, et ce n'est pas juste. Mais c'est ma vie, et je dois m'adapter, je ne peux pas redevenir humaine. Je ne sais pas s'il y en a d'autres dans ma condition, et ça ne fait pas forcément plaisir.
Je me prépare seule à dîner, je ne sais pas si Elynna est restée à l'hôpital ou non, car après mangé, je me suis réfugiée dans ma maison au fond du jardin que ma construit Scion.

C'est avec difficulté que je me lève, le silence est de maître, mais je ne me prive pas d'une bonne grasse matinée malgré tout. Il neige dehors, et ça fait plaisir. J'aime la période des fêtes. Je me prépare ainsi à manger, je m'habille chaudement et aussi des vêtement pour le traqueur et Elynna avec de quoi déjeuner pour l'après-midi. Aux urgences, ils m'ont contacté, il va bientôt se réveiller.
Une fois aux urgences, je demande à l’accueil la chambre du traqueur et on m'y emmène. J'ai gardé sur mon mon bonnet, avec une écharpe rouge. Mon manteau est dans un style victorien du petit chaperon rouge et me descend en jupe jusqu'aux genoux. Mes attributs d'hybride ne se voient pas. Et on me traite comme si j'étais normal.
Je finis par rentrer dans l'étage, et non sans m'être perdue dans ce complexe de bâtiment. Le cardiogramme De Scion retentit à mes oreilles au travers de la porte. Une de mes oreilles s'agite, j'expire calmement, dans mon accoutrement d'hiver qui ne passe pas inaperçu et je pénètre dans la pièce avec les affaires, deux couvertures et de la nourriture dans un sac. Je dépose le tout, avec un grand sourire aux lèvres.

_ Bonjour, comment ça va la compagnie ? Elynna, je vous ai rapporté des affaires propres et des couvertures et de quoi manger. J'ai nettoyé la maison. tu as foutu un bordel pas possible Scion hier, le tapis d'entrée est foutu, mais au moins tu es en vie...


Amicalement, Nom
Codage par Libella sur Graphiorum

Hors-sujet.

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Don de sang
» Monture sang-froid et homme lézard
» création de sang
» PAS DE FAUX RHUM , SANG , KAKA , KOK .......
» Il ne faut pas boire de sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko Criminal :: La communauté :: Les anciennes histoires. :: Les rp's abandonnés.-
Sauter vers: