Vous pouvez voter pour le forum toutes les deux heures, ne soyez pas timides et votez !

Règlement
Contexte
Groupes
Bottin d'avatars
Prédéfinis
Partenariats
FAQ

Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Benjamin ! Pour votre information, je suis la fondatrice de ce forum ! Je suis absente pour le moment donc veuillez prendre contact avec un autre membre du staff.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Aurora N. ! Pour votre information, je suis administratrice sur ce forum donc vous pouvez compter sur moi en cas de problèmes ! Je suis disponible ici.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Orson ! Pour votre information, je suis administrateur sur ce forum donc vous pouvez compter sur moi en cas de problème ! Je suis disponible ici.
Les rumeurs du mois



 

Partagez | 
 Un rendez-vous amoureux Vladinou? [PV Vladimir Malkovitch]
Ven 23 Déc 2016, 17:19
Invité
Invité


Faire le sale boulot !

Vladimir Malkovitch

&

Blue Reyven

Une porte qui s’ouvre d’un coup pied, certaines personnes qui se retournent… Une salle aquarium remplie de fumée, des joueurs de Poker… Je jette un regard détaché à la plus part des mecs présents. M’avançant jusqu’à eux, frappant la main d’un certain pervers, les autres rigolant, le prévenant qu’il allait finir avec un couteau dans la main voir une balle entre les yeux. Celui que je fixe avec mon regard émeraude se lève… Une pièce arrière sombre, seuls. Quelques minutes suffisent pour faire mon affaire et récupérer l’argent…
Aujourd’hui c’était livraison des commandes ! Et oui, qu’as-tu imaginé… ?

Sur ma moto je filais à toute vitesse à la prochaine adresse. Certes pas vraiment pratique comme mode de livraison, mais je n’avais pas d’autre moyen ! Et m’acheter une voiture était hors de question. Puis, dans le coffre arrière et dans mon sac à dos, c’était bien en sécurité, je pouvais effectuer mes livraisons tranquillement. Vous allez me demander des livraisons de quoi hein ? Héhé ! D’armes évidemment. Je ne suis pas vendeuse de bonbon. J’enchainais donc les clients qui avaient trop la flemme de passer au magasin ou les habitués pour « qui on peut bien faire ça »… Tss.

Une fois les livraisons terminées, j’avais une dernière chose à régler… M’arrêtant devant un immeuble assez miteux, je soupirais en chargeant mon Desert Eagle. Une autre des missions qu’on m’avait confiées : récupérer l’argent auprès des retardataires. En l’occurrence, là, c’était un « ami » du patron… Sérieusement, s’ils ne veulent pas avoir de problème, pourquoi ils font crédits ? Pf. Bien sûr, c’est à moi d’intervenir. Montant les étages, ça puait la mort dans cet immeuble, il était crade, on pouvait presque croire qu’il était abandonné. Une porte à moitié démontée, je n’avais même pas besoin de la défoncer pour entrer, un simple coup de poing suffisait à l’ouvrir.

- Bon Palov… Il est où ce fric ?!

Un mec complétement paniqué, voilà ce que j’avais devant moi. Haussant un sourcil, je le regardais presque ramper en pleurnichant, n’avait-il aucune fierté… ? J’étais tellement détachée de tout ça, j’en avais marre, je voulais que ça se termine, puis c’était vraiment crade comme endroit, dans quoi vivait-il ? Je le regardais alors, reposant ma question un peu plus sérieusement… Plein de blabla pour rien, il pleurnichait presque. Je soupirais, le pointant avec mon arme, je ne lui laissais pas vraiment le choix. Après l’avoir menacé deux ou trois fois, surement parce que je restais « trop gentille », j’obtenais enfin ce que je voulais… Il y avait le compte c’était tout ce qui comptais… Je n’allais pas lui faire de mal comme mes collègues auraient fait, je ne vois pas en quoi c’était utile. Je me contentais simplement de partir, c’était suffisant, moins je perdais de temps, plus vite je pouvais rentrer et passer à autre chose… J’avais du travail à finir.

De retour au magasin, je balançais le papier des signatures de livraison et la liasse de billet au responsable, ne disant d’autres mots, je montais à l’étage : j’avais besoin de me débarbouiller. Mais voilà, face à ma pire ennemie, je restais bloquée, statique… Je ne pouvais pas, j’avais oublié ce point. Arf, tant pis. Je passais rapidement un coup de gant de toilette sur mon corps, je changerais de vêtement. J’entendais la porte d’entrée s’ouvrir, c’est dur de l’avoir de l’intimité quand on habite avec 9 autres mecs… Alors que j’étais enroulée dans ma serviette, j’allais voir l’arrivant… C’était un ami qui bossait à la boutique,

- On a encore une mission pour toi, dépêches toi de descendre !

Hochant la tête, je retournais rapidement dans ma douche, me rhabiller, une tenue simple : slim noir, t-shirt trop grand noir déchiré avec des inscriptions dessus, une veste en cuire et les cheveux attachés.

J’entrais dans le bureau de Lentz, le saluant rapidement puis j’attendais qu’il m’explique… J’allais devoir présenter une nouvelle arme qui arriverait sur le marché à un de ses clients « privilégiés »… Pourquoi il n’y allait pas lui ?! Hochant la tête, il avait déjà envoyé un message à cette personne en lui indiquant seulement le lieu et la couleur « bleu », un message crypté. Je regardais rapidement le dossier de ce client, juste son identité et son historique des achats…

Je sortais alors de la boutique, allumant une clope je marchais… Le point de rendez-vous n’était pas loin, c’était dans le parc à quelques minutes, mais ça me ferait du bien de marcher un peu. « La marre au canard », n’y avait-il pas mieux comme point de rendez-vous ? Sérieusement… Dans mon sac, j’avais un exemplaire de cette nouvelle arme, ils venaient seulement de finir les derniers prototype qu’il le présentait déjà… ? Ce client devait être important… «   Vladimir Malkovitch ». Un nom qui ne me disait vaguement quelques choses, je crois que je l’avais déjà vu rapidement… Ou du moins j’avais déjà rempli des fiches de commandes ou traités des commandes à ce nom. J’allais donc le rencontrer « en vrai » et j’allais devoir lui vendre une arme qui « arrivée seulemement » sur le marché… En espérant que ça lui plaise au moins.

Je crachais la fumée de ma cigarette en fixant le ciel, traversant les rues j’arrivais rapidement au parc… Je voyais des enfants avec leurs parents, je détournais le regard, je ne voulais pas replonger dans ces souvenirs. En marchant sur les graviers qui me ménerait au point de rendez-vous, je voyais deux petites filles jouer ensemble…

- Graaande sœur ! Attends moi !

La petite s’écroula au sol juste devant moi. Je soupirais et j’allais passer ma route mais mon instinct me fit me baisser, ramassant la petite, caressant sa tête je la regardais doucement, faisant attention avec ma clope. Sa sœur s’approcha… Je souris légèrement, très finement :

- Fais attention à ta petite sœur toi, tu risque de le regretter un jour, et toi, fais attention également !

Les deux petites hochèrent la tête sans forcément comprendre… Je me relevais alors, soupirant, qu’est ce qui m’avait prit… ? Je serrais des poings envoyant ma clope au sol et l’écrasant avec presque rage. Bientôt un frisson parcouru mon corps, mes yeux longés le grand lac… Marre au canard signifiait étendu d’eau. Merde, j’y avais pas pensé… J’étais comme figée sur place, je ne pouvais plus avancer, fermant les yeux quelques secondes, je passais ma main dans mes cheveux, souriant, moqueuse. Je me moquais de moi-même sans aucun doute… J’étais pitoyable. Je n’avais peur de rien à part de l’eau… J’avançais alors regardant le sol. Je m’adossais à un arbre, allumant une nouvel clope, regardant autour de moi si j’arrivais à reconnaître mon « client ».
Lun 26 Déc 2016, 00:02
Invité
Invité


Jour de semaine comme d'habitude je travail vite fait. Aujourd'hui une grande flemme m'habite. On doit être Lundi. Je me suis réveillé tard, putain de mal de crâne. J'ai fais y'a quelques jours une soirée avec un pote du nom de Scion, on a bu et on c'est couché tard. Le lendemain je courrais après les hybrides et juste hier j'étais au concert de Lame Spirit' elle dit tellement de vérité. Je me suis éclaté le cerveau et la nuque à ce concert.

Alors, le matin lorsque finalement Hachiko vient me réveiller j'ai qu'une envie la frapper, mais je ne le fais pas. Le réveil est doux et agréable. Une odeur de chocolat chaud et de gâteau fraichement préparé par ses mains expertes. Je commence mon petit déjeuner avant de l'embrasser sur le front. Normalement le lundi je bosse, mais ce soir j'ai rendez vous avec une femme. Enfin, pas vraiment un rendez-vous galant, un rendez-vous d'affaire, je dois me procurer de nouvelles armes et un petit groupe me propose une toute nouvelle arme même pas encore sortie sur le marché. C'est une aubaine pour moi, l'avance technologique me donnera une avance sur les autres traqueurs. J'en ai déjà une bonne avance malgré les dires du journal de Lange.
Citation :
(C.F : http://nekocriminal.rpgistes.com/t738-fake-s-news-03-2020-o-coeurs-a-prendre)
mais, je ne le prend pas mal, même le meilleur journaliste peut se tromper. Puis, il est beau et si adorable et abordable. J'adore cet homme.

Je réfléchis à ma journée, y'a plein d'hybride à trouver, plein de chose à faire mais, non pas envie. J'allume l'ordinateur et je démarre mon MMORPG WallKraft. Je suis dessus un elfe de nuit chasseur. Pendant que je fais cela toute la sainte journée Hachiko passe me donner à boire et à manger tout en rangeant les affaires du chalet lorsque 17h mon réveil sonne.

Cette journée fut énorme, juste monter de level et faire quelque donjon. Je préviens mes compagnons de jeu que je dois bouger et monte dans la salle de bain. Je prend une douche, me coiffe proprement et me rase les joues. J'enfile un pull à capuche noir avec une image de "The Dancing Dead" une série de zombie et ensuite un treillis militaire et une casquette de baseball. Des rangers feront l'affaire pour les chaussures.

Je prend ma moto plaçant le casque sur la tête je file en trombe de mon chalet. Ma moto de sport noir me mène assez rapidement au parc. Je gare ma moto devant le parc posant mon casque accroché à un anti-vol au pneu et je commence à avancer dans le parc. Direction la marre au canard, qu'elle idée de merde comme lieu de rendez vous.

Casquette sur la tête et main dans les poches du pull je cherche autour de moi du regard. J'arrive face à la marre au canard, des enfants jouaient dans le parc, les parents me regardaient et certains me reconnaissait me saluant. Un malaise à chaque fois qu'un parent me parle ou que quelqu'un me parle. Je n'aime pas qu'on me dérange. Alors la dame, mère de deux mioche prend la parole.

"Monsieur Malkovitch ! C'est un plaisir de vous voir. Merci d'avoir surveiller ma maison y'a une semaine, je pensais qu'un hybride trainait dans mes poubelles. J'ai pu bien dormir grâce à vous. Tenez."

Elle me passe alors un gâteau dans les mains. J'avance avec ce gâteau saluant la femme. Je n'osais rien dire à part un petit "merci".

Finalement, enfin tranquille je retourne devant la marre au canard à la recherche d'une femme. Décrite comme on me l'a décrit ça devrait aller assez vite. Finalement, je trouve une femme contre un mur. Je m'approche, gâteau à la main, droit et fier.

Je m'apprête à parler avant de me rendre compte que malgré ma taille immense et ma musculature je devais faire moyennement sérieux avec mon gâteau j'improvise finalement.


"Excusez-moi. J'imagine que vous êtes Blue. Vous portez bien votre nom. Je suis Vladimir, j'ai..apporté un gâteau. On va s'asseoir sur un banc, discuter de tout ça."

Putain, que j'ai l'air bête avec ce gâteau. Je pensais que ça le ferait facilement, que j'arriverai facilement sans soucis. Je m'étais briefé pour être à l'aise mais, ce gâteau m'a cassé toute ma confiance. Je me retrouve mal à l'aise, surtout avec ma peur des femmes.
Lun 26 Déc 2016, 22:54
Invité
Invité


Ambiance romantique?

Vladimir Malkovitch

&

Blue Reyven

La papier brûlait, mon tabac se consumait, mes poumons agonisaient…  Alors que j’évacuais la fumée par le nez et la bouche, plus pour m’amuser moi-même, je regardais les environs se vider petit à petit… . Je fixais les environs, des parents, des vieux couples, ils menaient leur vie si paisible, qui avait l’air paisible. D’un côté je les enviais un peu, même si ma condition ne changerait pas ! Je vis alors un homme s’approcher avec un gâteau… Je le reconnaissais, je l’avais déjà vu à la boutique rapidement, je me redressais alors, posant mon pied contre l’arbre au sol. Je sortais ma clope de ma bouche, crachant la fumée sur le côté, je le regardais de bas en haut….

- Enchantée…

Comment ça je portais bien mon nom ? Mon regard se glissa rapidement vers mes cheveux : parce qu’ils étaient bleus ? C’est vrai… Au moins, c’était facile de se souvenir de mon prénom ! Je regardais alors le gâteau, pourquoi avait-il ramené un gâteau ? Il savait que c’était un rendez-vous d’affaire et non pas un rendez-vous galant ? Cependant, je trouvais ça assez amusant finalement, puis, un peu moqueuse, je le regardais :

- J’aurais rapporté une couverture, des gobelets et une boisson si j’avais su !

D’accord, il n’y avait pas pire comme cliché pour un rendez-vous amoureux, bah quoi, ça faisait le petit pique-nique en amoureux, non ? Le parc, le magnifique paysage sur un grand lac, sur une couverture vichy rouge, à se donner des bouchées de gâteau et… Wait. Burk ! Où est-ce que mon esprit à apprit ça ?! Il fallait sérieusement que j’arrête de zapper sur des chaînes débiles en regardant la télé… !  

Au reste de ça phrase je frissonne légèrement, s’approcher de l’eau ? Sérieusement ? Je regarde les bancs, essayant de voir s’il n’y en a pas à l’écart… Je le regarde. Tant pis, au pire, je n’aurais qu’à le regarder lui et rien d’autre. Acquiesçant, je marchais alors vers un banc, je restais légèrement en retrait voyant l’eau s’approcher. Une fois sur le banc, je faisais volte face, m’asseyant de travers, presque face au garçon.

- Outre les plaisanteries… Lentz s’excuse d’ailleurs de ne pas être venu lui-même… et il espère que ça ne pose pas de problème que ça soit moi…

« De toute façon, tu n’as pas le choix ! », j’avais tellement envie de dire ça… Puis, qu’est ce que ça changeait ? J’étais autant en capacité d’expliquer ça que n’importe quel autre personne. Certes, je n’avais pas suivis à 100% l’histoire, mais je savais ce qu’il fallait savoir. D’ailleurs, je sortais de mon sac une espèce de tablette, pianotant dessus, j’affichais une fiche technique… Je m’assurais qu’il n’y avait personne autour de nous. L’écran se déverrouillerait au contact de ses empruntes digitales. Quoi, il fallait que je sois sur que c’était la bonne personne, non ? Si ça n’était pas le cas, l’écran ne s’allumerait pas, et je pourrais repartir… Et si jamais c’était bien Vladimir, mon client, l’écran afficherait la fiche technique du dit produit à présenter…

- C’est une reconnaissance à emprunte digitale… Si c’est bien vous, tout ira bien sinon… commençais-je en restant secrète et mystérieuse sur la fin de ma phrase

J’attendais, bougeant un peu nerveusement le pied, détaillant un peu plus l’homme… En plus, je n’avais pas vraiment manger, son gâteau avait l’air tellement bon. Je me mordais la lèvre, zieutant avec envie le gâteau…
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» Rendez-vous commercial
» rendez-vous mystérieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko Criminal :: La communauté :: Les anciennes histoires. :: Les rp's abandonnés.-
Sauter vers: