Vous pouvez voter pour le forum toutes les deux heures, ne soyez pas timides et votez !

Règlement
Contexte
Groupes
Bottin d'avatars
Prédéfinis
Partenariats
FAQ

Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Benjamin ! Pour votre information, je suis la fondatrice de ce forum ! Je suis absente pour le moment donc veuillez prendre contact avec un autre membre du staff.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Aurora N. ! Pour votre information, je suis administratrice sur ce forum donc vous pouvez compter sur moi en cas de problèmes ! Je suis disponible ici.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Orson ! Pour votre information, je suis administrateur sur ce forum donc vous pouvez compter sur moi en cas de problème ! Je suis disponible ici.
Les rumeurs du mois



 

Partagez | 
 Hello darkness my old friend (ft. Haruta)
Mar 13 Juin 2017, 12:09
Invité
Invité



Hello darkness my old friend (ft. Haruta)


Ce jour là, c'était l'anniversaire d'un de mes bébés. Il s'appelait "Cheal", c'était ainsi qu'on l'avait renommé lorsqu'il été arrivé sur l'île. Il était jeune, petit, sans défense ... J'ignorai tout de son passé, pourtant, j'avais l'impression de le connaître par coeur. Si prévisible, si mignon ... Un peu comme la plupart de mes chéris, tous aussi mignons les uns que les autres. Il avait les cheveux blonds, et on avait voulut le croiser avec un chat. Simple, oui, mais mignon. Ses cheveux blonds qui retombaient sur son front quand il sautait et jouait me faisait rire. Il me rendait heureux, ce p'tit chou. Mais je devais le rendre, et comme d'habitude, on devait le ramener au refuge... Je n'aimais pas ça, je détestais ça. C'était atroce ! C'est comme lorsque vous mettez au monde un enfant, et qu'on vous dit "vous l'avez mis au monde, mais ce n'est pas le votre". C'est juste le pire sentiment du monde. Enlever l'enfant de ses parents ! J’espérais qu'on prenne soin de lui, comme tous les autres, je voulais le revoir plus tard, je voulais qu'on prenne soin de lui, qu'il grandisse, qu'il devienne grand, qu'il soit chouchouté, qu'on l'aime ! Mais il arrivait des cas comme cela ... Des cas où les compagnons ne sont pas des compagnons, mais des anti-stress, des anti-douleur, des calmants, des punching-balls, des victimes. Bon, d'accord, ils étaient sensé être des esclaves, mais ils avaient des sentiments aussi ! Ils savaient ressentir la douleur. La douleur mentale était la pire. C'étaient leurs fautes !

On était dimanche, même si je restais souvent au laboratoire, j'étais sorti entre midi et deux, j'avais trouvé une boutique de fleurs, et j'en avais pris un bouquet. Un bouquet de jonquilles, jaunes comme son front, et des bleuets pour les entourer, comme ses yeux bleus entouraient l'iris de son oeil. Et je m'étais dirigé vers là bas. Il ne faisait pas vraiment beau, et après avoir fait mon premier pas dans ce lieu, la pluie se mis à danser dans mes cheveux. Je laissais échapper un soupire, et continua d'avancer. Marchant entre les tas, je cherchais celui qui portait son nom. Et je trouva assez rapidement. Je posai un genou au sol, et posa le bouquet, fixant son nom cendré pendant quelques minutes.





Dernière édition par Aleksey V. Allen le Jeu 15 Juin 2017, 20:36, édité 2 fois
Mar 13 Juin 2017, 15:35
avatar
E Z 1 9 6 3

Mon âge : 20 ans
Je suis un : Hybride rebelle é_è

En plus : 1.62 cm pour 50kg !

Mon maître : personne oô
Mes posts : 55
Membre depuis le : 07/06/2017

GOODBYE DARKNESS MY OLD FRIEND
FT Aleksey V. Allen
Le petit rouquin, depuis qu’il s’était échappé du refuge grâce à une attaque d’hybrides rebelles, pouvait enfin se mouvoir comme bon lui semblait hors de cette cage en verre. De suite après être sorti de cette « prison », l’hybride avait longtemps couru dans le but de se trouver une cachette, un abri de fortune afin de pouvoir respirer et réfléchir calmement. Il connaissait quelques peu la ville puisqu’il y avait habité lorsqu’il était encore humain mais il ne s’agissait pas là du meilleur endroit pour se sentir en sécurité car, désormais hybride, chaque humain était pour lui un potentiel danger. Un potentiel retour à la case départ. Cependant, ce n’était pas ce qu’il souhaitait et dans tous les cas, il ne se laisserait certainement pas faire.

L’hybride avait bien quelques idées en tête d’endroits où aller afin de pouvoir être seul mais rien de bien certain. Il décida tout de même d’aller y faire un tour. Il se mit donc en route pour visiter deux ou trois lieux tels qu’un bâtiment abandonné, une usine désaffectée ou encore un vieil entrepôt mais tout portait à croire que les humains étaient déjà au courant de l’attaque du refuge car tous les endroits semblant être de possibles abris pour hybrides étaient déjà tous surveillés. Attristé et abattu par ce constat, le gamin commença à se poser des questions. Cela faisait déjà quelques heures qu’il était dehors. Certes, il faisait jour mais aujourd’hui, le soleil était absent et la température n’était pas si élevée. Voir qu’aucun des endroits auxquels il avait pensé n’était possible le fit douter de lui-même. Etait-il capable de rester libre maintenant qu’il s’était échappé ? Pouvait-il survivre en vivant dehors ? Pouvait-il même vivre tout simplement ? Certes, il savait qu’à l’avenir, il devrait prendre des risques afin de subsister, comme aller voler de la nourriture ou bien risquer de se faire attraper en volant des vêtements afin d’avoir plus chaud ! Mais en était-il vraiment capable. Après tout, le seul vol qu’il avait commis, c’était de voler de l’argent appartenant à son oncle pour finir en prison et transformé en hybride …

Lorsque le jeune homme leva la tête vers le ciel, ce qu’il vit ne lui annonça rien de bien joyeux. Une averse semblait être sur le point de tomber. Il s’empressa alors de trouver une idée et ce qui lui vient en tête fut « le cimetière », cela lui donna des frissons. Après tout, ces parents étaient morts et même si leurs corps n’étaient pas enterrés sur cette île, il était bel et bien dans un cimetière au japon. Un poids vint s’installer sur son cœur. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas pensait à eux … Non pas qu’il les avait oubliés mais plutôt qu’il leurs en voulait toujours d’être parti si tôt et sans lui. Le jeune hybride souffla longuement et prit alors route vers le cimetière le cœur lourd et le corps fatigué.

Arrivé sur place, il fut rassuré de ne voir personne aux alentours. Il entra donc dans le cimetière afin de se trouver un endroit où se cacher. Il devait bien y avoir une sorte de cabanon pour l’entretien ou quelque chose s’y rapprochant. Il marcha de longues minutes et les tombes défilaient devant ses yeux. Il y en avait tellement … Un bien triste paysage. Soudain, quelque chose se mit au travers de son pied et il tomba face contre terre et se cogna la tête contre le bord d’une tombe… Il laissa échapper une plainte : « Aîîîîe…. ». Il se releva un peu sonné. Il râla de nouveau tout en posant sa main à l’endroit où il venait de se cogner. La douleur se fit plus intense et il retira donc rapidement sa main et par reflexe, il regarda s’il n’avait pas de sans… il saignait… Evidemment qu’il saignait, vu le coup et la solidité d’une tombe, évidemment qu’il saignait et encore heureux qu’il n’est que ça. Un peu en colère de sa maladresse, il donna un coup sur la tombe pour se faire mal au pied en échange… « Aîe Aîe Aîîe. Merde ! ». Il lança un soupir de frustration. Cependant, alors qu’il regardait autour de lui, Il vit un petit bâtiment qui ne semblait pas être une tombe. Restant aux aguets, il s’en approcha lentement et en titubant quelque peu. Peut-être s’agissait-il là de l’endroit tant attendu, une cachette !

Désormais près de la porte de ce bâtiment, il prit la poignée en main et la tourna. Clic. La porte s’ouvrit et par la même occasion, les yeux de l’oiseau s’illuminèrent. Il avait enfin trouvé ce qu’il cherchait, et en plus, personne ne devrait venir le déranger ici surtout que le ciel annonçait de la pluie.

A première vue, le bâtiment ne semblait pas neuf bien au contraire, mais pour l’hybride, il ne s’agissait là que d’une futilité car le plus important était que le lieu soit assez grand pour l’accueillir. Avant toute chose, le garçon se dirigea vers un vieil évier pour s’y nettoyer visage et enlever le sang qui n’arrêtait pas de couler de sa plaie. Heureusement pour lui qu’il y avait de l’eau pour pouvoir faire ça et il en profita pour boire un peu par la même occasion. Ensuite, il s’installa contre un mur pour finir par s’endormir dans cette position.


Durant son sommeil, il ne sentait pas à l’aise, il avait froid et l’humidité de la pluie à l’extérieur se faisait sentir dans le bâtiment. Tout cela le fit sortir de son sommeil mais ce qu’il vit ne ne le fit pas sourire… L’humidité de l’extérieur ? Tu parles, oui ! Il était trempé et dans une flaque d’eau… Le bâtiment ne semblait pas jeune et bien il était carrément en mauvais état, l’eau s’infiltrait par le toit… Il s’agissait vraiment d’une journée pourrie pour le corbeau. Blessé et trempé dès sa première journée à l’extérieur… Comment allait-il faire les prochains jours ? Mort dans un fossé ? Bref. En voyant qu’il se trouvait dans une flaque d’eau, l’hybride se releva en vitesse pour aller Hurter les outils accrochés sur des clous qui firent un vacarme assourdissant en tombant au sol. Si une personne s’était trouvé à l’extérieur, elle n’aurait certainement pas eu de difficulté à entendre le bruit provoqué par l’hybride. Un peu paniqué, Haruta se dirigea vers la seul fenêtre du bâtiment afin d’observer l’extérieur tout en étant prêt à extraire sa tête à la moindre vu d’un humain.

_________________


Je t'insulte en japonais en #ff6600
Je tente de parler anglais en #6633ff
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin 2017, 20:30
Invité
Invité



Hello darkness my old friend (ft. Haruta)


J'étais dans mes pensées, je pensais à lui. Au front blond, aux yeux bleus. Je fermais les yeux, sans écouter quoi que ce soit, sans voir quoi que ce soit. Son lit était sombre, noir, cendreux. Ouvrir les yeux était pour moi affreux. Je ne pouvais pas, c'était impossible. Si je ne regardais pas devant, sur les côtés aussi je les verrai ... Non pas lui, mais les autres, tous ... Tout ceux qui avaient connus un destin tragique. La vieillesse ? Très peu d'entre eux la connaissais. Enfin, c'était ce que je voyais dans ma tête. Tous, là, dormant, reposant après un destin tragique qui leur était propre, un destin écrit, un destin inévitable, car si j'aurai pu le faire, je l'aurai fait. Un destin involontaire, un destin qu'aucun d'entre eux n'aurait voulu... S'ils étaient restés avec moi. Ils n'auraient pas dû partir !...

- MES BÉBÉS ! ai-je alors crié, bien trop attristé. Mon coeur se noyant dans l'immensité de ce champ, se craquelant à trop y penser. A chaque fois que je pensais à l'un d'entre eux, mon coeur se déchirait. Chaque petit fragment représentait l'âme de l'un d'entre eux.

La bouche grande ouverte, je pleurais, je criais "Non, non ...". Ils étaient bien trop jeunes ! Pourquoi être morts dans de telles conditions ? Je n'en pouvais plus, mes larmes se rencontraient, et formaient de petits sillons de terre dans le sol. Dans cette terre qui tout d'un cimetière. Froide, sale, morbide ... Enfin, bon, la terre, ça reste de la terre, rien de si particulier.

Tandis que je m'acharnais sur le sort, j'entendis une rafale de bruits. Sans savoir exactement d'où cela venait, je me dirigeai vers une possible origine. Une cabane ? Il y avait vraiment une cabane dans le cimetière ? Peut-être un vieux vestige d'une réserve, ou d'un vieux repère pour hybride ... Je séchais mes larmes, et frottais mes yeux qui devaient être un peu rouge, et m'approcha de cette cabane. Il y avait là un petit bonhomme regardant par la fenêtre.

Il était si mignon... Les cheveux roux, et des ailes. Drôle de mélange. Mais il était comme Aela, un drôle de mélange, mais un résultat mignon ... Aela elle était plutôt .. Mh, sexy, mais ce petit bonhomme lui était tout mignon et sans défense ! J'avais envie de sauter sur lui, lui faire des tonne de papouilles ! Lui ébouriffer les cheveux... Mais attendons. Il semblait mal en point. Je m'approchai de la fenêtre, et y passa ma tête.

- Tiens, coucou toi !  

Je tendais la main, comme pour lui dire bonjour.

- Hm, ça va ? Tu semble assez mal...  

En effet, il était assez maigrichon, et semblait avoir quelques égratignures par ci, par là.



Jeu 15 Juin 2017, 21:44
avatar
E Z 1 9 6 3

Mon âge : 20 ans
Je suis un : Hybride rebelle é_è

En plus : 1.62 cm pour 50kg !

Mon maître : personne oô
Mes posts : 55
Membre depuis le : 07/06/2017

GOODBYE DARKNESS MY OLD FRIEND
FT Aleksey V. Allen
A croire qu’il s’agissait vraiment d’une journée terrible pour le garçon et ce, même si elle avait plutôt bien commencé grâce à sa libération. Mais, depuis qu’il était libre, depuis une demi-journée à peu près, il ne lui était arrivé que des bricoles. Il n’avait pu trouver de cachettes en ville. Il s’était ouvert le front en tombant sur une tombe. Il s’était ensuite fait mal au pied en voulant taper la tombe avec son pied et maintenant, il se trouvait trempé à cause du toit très ancien de la seule cabane qu’il avait trouvée.

Vue le vacarme qu’il avait causé en se relevant, l’hybride inquiet, s’était dirigé vers la seule fenêtre de son abri afin de surveiller l’extérieur. Il ne manquait plus qu’un humain se ramène et là, sa journée serait complète. Alors que son regard se portait vers le cimetière, un humain apparu… la pire chose qui pouvait arriver se produisit. Pris de panique, il recula sa tête vivement et regarda autour de lui dans le but de trouver une cachette mais comment pouvait-il trouver une cachette dans une cachette … Paniqué, il retourna à la fenêtre afin de vérifier si l’humain venait vraiment dans sa direction ou bien s’il s’en allait simplement. Et non, il venait réellement à lui et il n’était d’ailleurs plus qu’à quelques pas. Il se recula de nouveau afin de réfléchir tout en regardant l’intérieur du bâtiment. Il ne voulait certainement pas retourner dans ce refuge… Il ne voulait pas se retrouver à nouveau enfermé…

L’humain apparu à la fenêtre. L’hybride le regarda rapidement. Il semblait grand. Bien plus grand que lui en tout cas et cela assombrit son visage. Ensuite, il remarqua les yeux rouges de l’homme mais comme il pleuvait, cela devait en être sûrement la cause (oui il pense ainsi, oui oui je t’assure). Il ne s’attarda pas plus sur lui. Pour le moment, en tête il n’y avait qu’une seule idée, fuir. Fuir très loin. Alors qu’il se mit en tête de rejoindre la porte, son regard fut attiré par le bras de l’homme venu s’approcher de lui par la fenêtre. Quasiment au même moment, la phrase : « Tiens, coucou toi ! » vint le faire réfléchir pour ensuite entendre une nouvelle fois sa voix l’interpeller : « Hm, ça va ? Tu sembles assez mal... ». Tout d’abord, par reflexe et pas crainte, il donna un rapide coup de main sur le bras de l’homme pour l’écarter de lui. On ne touche pas ! Ses yeux devinrent plus sombres afin d’intimider l’humain.

L’agressivité de l’hybride ne servait qu’à une chose, le protéger. Il ne se laisserait pas faire. Malgré sa carrure, il ne serait pas si facile à ramener au refuge ! Les paroles qu’avait prononcé l’humain vinrent de nouveau en tête d’Haruta. Pourquoi lui avait-il demandé si ça allait ? A quoi cela lui servirait ? Peut-être était-ce un piège afin de savoir si ses blessures l’empêcheraient de fuir très loin. Mais apparemment, il devait clairement avoir compris qu’il n’allait pas bien vu la suite de sa phrase. Que faire ? Sortir par la porte ? Fuir par … la porte… Il n’y avait que cette solution. Il ne pouvait sortir ailleurs puisque la seule autre sortie était cette putain de fenêtre où se trouvait l’humain. Il prit la parole en faisant attention de prononcer une phrase d’un anglais parfait, mais de manière agressive évidemment : « Tu veux quoi ? ». Peut-être allait-il comprendre que la confrontation serait difficile pour lui.

Il bougea alors rapidement en direction de la porte tout en regardant si l’humain bougeait en même temps. Seulement voilà, il ouvrit la porte tellement rapidement, qu’il se cogna avec. Quelque peu sonné par le coup, il tomba fesses contre terre tout en lâchant un cri de douleur. Manquait plus que ça plaie se remette à saigner et ce serait bien la meilleure. A croire qu’il n’était pas fait pour être dehors. En tout cas, tout lui faisait penser cela aujourd’hui. L’hybride continua de râler tout en essayant de se relever. Il fallait à tout prix qu’il s’en aille d’ici.

_________________


Je t'insulte en japonais en #ff6600
Je tente de parler anglais en #6633ff
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin 2017, 12:01
Invité
Invité



Hello darkness my old friend (ft. Haruta)


Le petit bonhomme semblait vouloir s'enfuir. Je le faisais fuir ou bien ? J'avais l'impression de lui faire peur, d'autant plus qu'il repoussa ma main si gentiment tendue ... Je soupirais intérieurement, tout en gardant mon sourire.

Il se mis à râler, et a grogner un peu. Il semblait énervé, et j'espérais que cela n'était pas de ma faute, je ne voulais pas l’énerver, je voulais juste lui dire bonjour ! Et par la même occasion, savoir s'il était en bonne santé, visiblement, ce n'était pas trop le cas, il semblait blesser un peu partout ... Est-ce qu'il avait fuit son maître parce qu'il...? Comme mon petit front blond ? Comme yeux bleus ? Ils se ressemblaient à vrai dire ... Certes, celui-ci n'avait ni les cheveux blonds, ni les yeux bleus, mais ils semblaient si fragiles tous les deux ... Il avaient l'air si doux, si jeunes, ils étaient si mignons ... Mais celui là ne voulait pas que je l'approche, visiblement. C'était peut-être un réflexe parce qu'il avait peur qu'on lui fasse du mal ? Il semblait agressif ...

- Ne t'inquiète pas, je ne veux pas te faire de mal ! Je veux juste savoir comment tu vas.

Peut-être que si je lui montrais que j'étais un scientifique, il serait rassuré ? Ou bien au contraire, cela lui ferait encore plus peur, s'imaginant que je le ramènerais chez lui alors qu'il tente de s'enfuir de là bas justement ...

Je le regardais, alors qu'il tentait de sortir de la salle. Il se pris la porte et tomba. Lorsque j'entendis le "BOOM" je ma glissa dans l'encadrement de la fenêtre pour aller le voir. Il criait de douleur. Un peu normal ... Je m'approcha de lui et tenta de poser ma main sur sa tête doucement sans geste brusque pour ne pas lui faire peur. Et je lui dis ces quelques mots pour le rassurer :

- Ne bouge pas, laisse moi regarder. Ne t'inquiète pas, je ne te ferai aucun mal.

Puis je regarda la blessure. Il semblait assez bien amoché ... La blessure saignait un peu, et il fallait que j'arrête de faire couler le sang. Je sorti un mouchoir de ma poche et le posa sur la blessure.

- Appuie dessus, il faut que ça arrête de couler.

Il fallait vraiment que je le soigne, il était vraiment mal en point ...


Mar 27 Juin 2017, 13:50
avatar
E Z 1 9 6 3

Mon âge : 20 ans
Je suis un : Hybride rebelle é_è

En plus : 1.62 cm pour 50kg !

Mon maître : personne oô
Mes posts : 55
Membre depuis le : 07/06/2017

GOODBYE DARKNESS MY OLD FRIEND
FT Aleksey V. Allen
Voilà Haruta coincé dans une cabane avec un humain devant lui. Pour lui, il n’y avait qu’une chose à faire, s’enfuir d’ici et le plus rapidement possible. Il n’était pas en sécurité. En tout cas, pas avec un humain. Et ce, même si ses phrases et le ton qu’il employé semblaient plutôt positif et loin d’être agressives. Mais, il n’avait pas confiance. Il se devait de rester sur ses gardes. L’humain reprit alors la parole pour lui dire de ne pas s’inquiéter et qu’il voulait simplement savoir s’il allait bien… Mensonge. Comment croire les paroles d’un humain… après tout, c’était après avoir eu confiance en un humain qu’il avait terminé transformé comme cela.

Effrayé et paniqué, lorsqu’il courut pour s’enfuir par la seule porte du bâtiment, il s’assomma avec celle-ci au moment de l’ouverture. Pas très doué ce petit bonhomme mais que voulez-vous… Bref, un peu sonné par le coup, il eut besoin de quelques secondes afin de retrouver ses esprits et ce fut le temps donc l’humain avait besoin pour le rejoindre. Toujours dans les vapes, il sentit la main de l’homme se poser sur sa tête mais ne fit aucun geste pour l’en empêcher. Il sentait que si ses mains s’élevaient du sol, il serait incapable de rester en position assise. Il entendit alors les paroles de l’homme : « Ne bouge pas, laisse-moi regarder. Ne t'inquiète pas, je ne te ferai aucun mal. ». Il n’avait pas vraiment confiance en ce qu’il disait mais, en ce moment même, il ne pouvait vraiment aller à son encontre. Il acquiesça alors en secouant deux fois la tête vers le bas tout en restant silencieux.

Il avait mal à la tête, très mal. C’était comme si quelqu’un lui toquait sur le crâne toujours au même endroit avec les os des phalanges. Même si l’hybride restait silencieux et ne bougeait pas, il n’en était pas moins stressé qu’au début. Alors que l’humain alla chercher quelque chose dans sa poche, l’hybride fit un mouvement de recul pour se calmer à la vue du mouchoir en soufflant. Il fit de nouveau un mouvement de recul lorsqu’il s’approcha de sa blessure avec le mouchoir. Il allait avoir mal. Il n’avait pas confiance. Il ne voulait pas être touché. Pas par lui. Il lâcha une plainte lorsqu’il y eut contact avec la plaie et il attrapa immédiatement la main de l’homme avec la sienne tout en l’agressant du regard. « Appuie dessus, il faut que ça arrête de couler. ». Doucement, il lâcha l’humain pour aller appuyer sur la blessure. Satanée plaie. Douloureuse. Tout ça à cause de sa maladresse … Pas de chance. Vraiment pas de chance.

Dans un élan de gentillesse, l’hybride lança à voix basse : « merci » mais ce n’était pas le mot le plus simple à prononcer surtout pour une personne comme lui, fier et têtu. Cependant, dans l’état actuel des choses, il était un peu bloqué … Une blessure qui saignait à la tête, il venait de s’assommer contre la porte et l’homme était désormais à quelques centimètres de lui… De plus, à la vue de la carrure de l’homme, il n’avait pas grande chance de pouvoir s’enfuir tranquillement, en tout cas, pas si l’homme reste aussi proche de lui. Il essaierait surement encore une fois mais Haruta devait attendre qu’il s’éloigne un peu. « Tu vas me faire quoi ? » lui dit-il avec un ton plutôt sombre : « Je ne me laisserai pas faire !! » rajouta le garçon. De l’intimidation mais… peut-on vraiment dire qu’il s’agit là d’intimidation… un hybride de la taille d’un enfant… pas très effrayant tout ça. M’enfin, cela l’importait peu, il faisait juste ce qu’il pensait bon de faire afin de se protéger. La douleur revint de plus belle et il lâcha encore une plainte alors en japonais : « Aïe, j’ai mal !!! ».

_________________


Je t'insulte en japonais en #ff6600
Je tente de parler anglais en #6633ff
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Aoû 2017, 16:18
avatar

Mon âge : 24 années
Je suis un : citoyen

En plus : je suis toute faible mais je suis un peu inconsciente

Mon maître : Moi-même !
Mes hybrides : Toi ?

Mes posts : 671
Membre depuis le : 10/07/2015

Bonjour !

Suite à la perte de ton partenaire, votre RP se retrouve aux archives. N'hésite pas à te diriger ici afin d'en retrouver un ! S'il to plaîîîît ~ ♥

_________________
« Ma voix résonne aux creux de tes oreilles en #730800 »

Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend
» hello darkness, my old friend ► ash
» L'arrivée d'une Petite Bulle dans les airs..
» Présentation de Nuage d'écume
» hello darkness my old friend (teresa)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko Criminal :: La communauté :: Les anciennes histoires. :: Les rp's abandonnés.-
Sauter vers: