Vous pouvez voter pour le forum toutes les deux heures, ne soyez pas timides et votez !

Règlement
Contexte
Groupes
Bottin d'avatars
Prédéfinis
Partenariats
FAQ

Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Benjamin ! Pour votre information, je suis la fondatrice de ce forum ! Je suis absente pour le moment donc veuillez prendre contact avec un autre membre du staff.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Aurora N. ! Pour votre information, je suis administratrice sur ce forum donc vous pouvez compter sur moi en cas de problèmes ! Je suis disponible ici.
Vous pourrez me trouver sur le forum sous le pseudo Orson ! Pour votre information, je suis administrateur sur ce forum donc vous pouvez compter sur moi en cas de problème ! Je suis disponible ici.
Les rumeurs du mois



 

Partagez | 
 Anabeth Rothschild •• Dancing all night - En cours.
Jeu 20 Juil 2017, 03:47
avatar
• Cheftaine câlinours •

Mon âge : 26 yo.
Je suis un : citoyen.

En plus : 1m83, dans les 85kg.

Mes posts : 7
Membre depuis le : 20/07/2017

Anabeth Rothschild
Âge : Vingt-six ans.
Nationalité : Britannique.
Sexe : Souvent. Féminin.
Sexualité : Son cœur préfère les dames, mais son corps s'en fiche éperdument.
Groupe : Citoyenne.
Espèce : Humaine, jusqu'à preuve du contraire.
Métier : Strip-teaseuse.
Personnage sur l'avatar : O.C, Rukiana (artiste).
Double Compte ? : Nope.
Code : Validé par Auror
Vous êtes comment ?
« Anabeth et moi, on se connait depuis la primaire. S'il y a une chose a dire sur elle, c'est certainement que son physique est en total désaccord, d'une certaine façon, avec sa personnalité. Petite, c'était le genre de fille passe-partout. On ne la voyait pas, elle faisait partie du bruit de fond, mais ça semblait lui aller. Et puis, arrivée au lycée, elle a décidé de vivre avec plus de liberté. Je pense que jusque là elle ne tenait pas à avoir de problèmes, et puis qu'elle a finit par trouver sa prison de conscience trop étroite pour son talent. C'est aussi aux environs du lycée qu'elle a commencé à vraiment changer physiquement. Pendant tout le collège, elle est resté plate comme une limande. Les autres filles se développaient, avaient des formes, mais Ana' c'était notre lampadaire. Elle a toujours fait une tête de plus que les autres de toutes façons.

Bref! On est pas là pour parler de la petite Ana'. On est là pour parler de l'Ana' que vous pourriez croiser dans la rue. Foncièrement, c'est toujours la même personne. Ana' elle a changé, mais on pourrait faire le lien entre une vieille photo d'elle et une récente. C'est certainement à cause de toutes les petites particularités qu'elle a. Déjà, et pas de blague là-dessus, Anabeth est rousse. Sa mère a les cheveux châtains et son père est presque blond, alors on se dit que ça a sûrement sauté une génération. Ses cheveux, elle en prend grand soin. Coupés pour s'arrêter plus ou moins à ses épaules, elle vérifie régulièrement leur longueur. Je me souviens quand elle a voulu les laisser pousser : le résultat était pas franchement super. Les cheveux mi-longs, c'est ce qui lui va le mieux, c'est ce que j'entends par-là. Ah, aussi! Ana ne met presque jamais de chouchous ou de barrettes. On pourrait penser que c'est un manque d'originalité chez une femme, mais c'est surtout qu'elle préfère ne pas abîmer ses cheveux avec. Elle a toujours eu tendance à les oublier en allant se coucher, et ça les cassait, alors autant prendre le problème à la racine.

Sous ses cheveux, Ana' a des oreilles. Si si, je vous jure. Nous on se moque gentiment d'elle, en lui disant que ce sont plutôt deux morceaux de gruyère troué, mais en fait on reste quand même admiratifs. Ana', une fois majeure, elle s'est fait percer les oreilles. Le lobe, comme toutes les filles, et puis l'hélix. Au total, son oreille droite est percée six fois, si on compte le lobe. Et la gauche est percée cinq fois. Elle change fréquemment ses piercings. Des fois ce sont de simples anneaux, des fois elle préfère les perles ou les petites plumes argentées. Ana' ne porte jamais de bijou en or, elle trouve ça bling bling, même si du coup ses bijoux manquent quelque fois un peu de couleur. Etant donné qu'on a l'air d'avoir le nez dans ses piercings, continuons par-là. Vous pensiez qu'en avoir autant était déjà quelque chose ? Ne venez jamais la voir danser. La première vue de son dos va vous achever. Ana' elle est en adoration devant les piercings capable de prendre une tournure plus "sexy" que "brute". Alors le bas de son dos est aussi percé. Mais là vous allez me dire : le bas de son dos, et comment ça ? Ana' a un corset en anneaux. Cinq anneaux font la partie extérieure de son corset, et quatre plus petits au milieu des cinq autres forment la partie intérieure de son corset. On pourrait résumer en disant qu'elle en a deux, en fait, l'un dans l'autre. Si vous avez du mal à le situer, il se trouve au niveau de la cambrure de son dos. Ah oui, j'oubliais : elle a un dernier piercing, à la langue.

On va continuer avec les autres bizarreries qu'elle a. Peut-être qu'elle paraîtra plus normale si on en finit avec son corps sans modifications. Ana' a la cuisse droite tatouée. Sur le côté, du niveau de la hanche jusqu'à à peu près le milieu de la cuisse, quoi que peut-être un peu plus loin. Elle a une épaisse aile entre le blanc et le gris, et quelques lignes de texte en plus petit. Le tout est très "stylisé", puisque la partie quadrillée de l'aile se fond, à la base du tatouage, sur un serpent qui remonte sa hanche et dont la tête se situe donc légèrement au-dessus de sa fesse. Difficile à imaginer ? Il faudra aller lorgner pour mieux comprendre. En revanche, rassurez-vous, c'est le seul tatouage qu'a Ana'. A moins qu'elle n'en ai refait un dans mon dos ? Je ne pense pas. Elle serait venu pour fièrement me l'afficher, j'aurais été la première au courant après son tatoueur favori.

Encore une chose qui fait qu'Ana' se démarque des autres femmes : elle ne cherche pas a avoir l'air disciplinée. Elle s'en fiche pas mal, qu'on la juge de traînée à cause de son style vestimentaire. Elle se sent à l'aise dans ses fringues, et c'est tout ce qui compte pour elle. Sans compter qu'ils la mettent en valeurs. Parce qu'il faut bien l'avouer : la nature a été généreuse avec ma Beth. Un bon mètre quatre-vingt-trois, une poitrine dans laquelle se noyer, des belles hanches et de mignonnes épaules rondes. Ana' c'est pas le mannequin qui va se faire vomir pour garder la ligne. Elle s'entretient en faisant du sport, ce qui est plutôt nécessaire vu son métier très physique, mais n'a de toutes façons jamais cherché à lutter contre une morphologie plutôt ronde. Mais je m'égare ! Ses vêtements, nous en étions à là. Anabeth s'habille dans un mélange savant de streetwear et grunge. Elle n'hésite pas à afficher ses cuisses, parce qu'elle n'aime pas porter de pantalons trop longs ou de jupes. Elle préfère les short, mais fait des efforts de temps en temps. Du fait de sa taille déjà imposante, elle ne porte presque jamais de talons. Elle préfère être à plat de toutes façons.

Sa musculature, sa souplesse également, Anabeth la doit à tout son travail physique. Etre strip-teaseuse est déjà éprouvant, mais elle en rajoute encore sur son temps libre. C'est une grande sportive, une vraie pile électrique quand l'envie lui prend. Du coup, elle fait du parkour, du skate, du vélo. Aux dernières nouvelles, elle hésitait à se mettre à la boxe pour se défouler. Un jour, j'en suis certaine, elle va devenir un homme. Je dis ça légèrement, bien sûr. Mais il n'en reste pas moins qu'Anabeth est certainement la plus forte de notre petite bande. Le plus comique reste qu'elle n'utilise jamais sa force pour se battre sérieusement. Elle a tendance à me kidnapper, me prendre comme un sac à patates et me balader avec elle, mais elle ne me ferait pas le moindre mal. Je sais qu'elle fait très attention, parce que parfois elle a peur de ne pas contrôler sa force et d'effrayer les autres nénettes.

Pourtant, ça se voit dans ses yeux qu'Ana' c'est une gentille. Et qu'ils sont beaux, ses yeux, d'ailleurs. Je lui envie beaucoup, avec mes pauvres yeux marrons tout cons. Ana' ses yeux c'est la Terre. Elle a l'extérieur bleu/gris, et l'intérieur vert, avec quelques sortes de minuscules paillettes marrons. Ils sont sensibles à la lumière, alors elle trimbale toujours des lunettes de soleil avec elle, même si elle oublie souvent de les mettre. Ses yeux mit à part, Anabeth a bel et bien un visage. Sa peau est claire, mais elle la bronze quand elle y pense. On lui répète à longueur de temps qu'avec ses taches de rousseur c'est pas la meilleure idée du monde, mais on peut comprendre qu'elle puisse pas se ramener au boulot blanche comme un cachet d'aspirine. D'ailleurs, ses taches de rousseur sont mignonnes. Elles lui donnent un air taquin, coquin, qu'elle ne cherche pas à cacher. Ce qu'elle assume moins, par contre, c'est d'en avoir aussi dans le haut du dos.

Dans son attitude, Anabeth est confiante. C'est le genre de femme qui dans la rue ne marchera pas en roulant des hanches. Elle marche comme elle veut, n'hésite pas à s'adosser à un mur si elle doit attendre quelqu'un. Sa voix aussi va avec son physique, même si elle est surtout l'unique point qui pourrait faire pont entre son apparence et son caractère. Pleine de joie de vivre, elle est profonde pour une femme, quoi qu'elle n'en impose pas pour autant. Pour résumer : sa voix n'a rien d'exceptionnel, mais elle est agréable à entendre. Parfois, elle fait très "mauvaise fille", avec sa capuche sur la tête et son casque limite vissé aux oreilles. Parce que, oui, Anabeth ne sort jamais sans musique. Elle a toujours son casque avec elle. Et même si vous lui parlez, elle risque de laisser tourner sa musique en posant le-dit casque contre sa nuque. Elle baissera le son, bien sûr, mais gardera sa musique pour ne pas être paresseuse. La musique, ça l'encourage à garder son énergie, même si ça l'isole aussi un peu dans son monde.»
Qu'est ce qu'il se passe
dans votre tête
« Ana', c'est mon petit rayon de soleil. Elle a énormément d'énergie, et s'en sert pratiquement tout autant. Parfois il lui arrive de rester en pyjama toute la journée, et de regarder de vieux films (elle raffole toujours autant du Truman Show) en mangeant à la grosse cuillère directement dans son pot de glace. Mais la plupart du temps, c'est une pile électrique qu'on ne peut pas calmer. Certains pourraient s'en plaindre, dire qu'elle est fatigante, mais j'aurais plutôt tendance à dire qu'elle nous partage son énergie. Quand la vie nous paraît morose, fade, elle débarque en claquant la porte et fait l'idiote pour nous changer les idées. Et ça marche quasiment à chaque fois pour moi. Je ne compte plus les soirées où nous avons été nous poser dans un parc, paquet de bières sous le bras, pour glousser en nous souvenant des bêtises faites sur le chemin de notre existence. Et puis le meilleur chez Ana', c'est qu'elle ne regarde jamais derrière elle pour déprimer. Elle rit toujours de ce dont elle se souvient, et fonce vers l'avenir comme un train express. Je suppose qu'elle ne trouve juste aucun intérêt aux arrêts en cours de route. Oui, voilà, Ana' c'est une fonceuse.

C'est aussi la meilleure amie de ma vie. Qu'on soit d'accord ou pas sur certains sujets, elle ne se fâche pas contre moi. Elle le prend à la cool, et me tapote la tête avec son éternel sourire tout doux. Elle n'aime pas se disputer avec les gens, ce qui explique qu'elle ait autant d'amis autour d'elle. Que ce soit nous autres ces vieux camarades de classes, ou même des gens qu'elle croise au quotidien. Ana' n'est pas timide, et elle n'hésite pas à sauter sur une occasion quand elle en voit une de faire connaissance avec un étranger qui lui a l'air sympathique. La plupart des gens n'adressent jamais le moindre mot à la personne qui attend avec eux dans l'ascenseur ? Si vous êtes près d'elle, elle vous dira au moins bonjour et vous demandera comment ça va. Et si l'ascenseur arrive au bon étage et qu'elle doit partir, elle vous souhaitera une bonne journée et accompagnera le tout d'un joyeux énième sourire.

Le pire, chez Ana', c'est qu'elle est extrêmement naturelle. Certains lui ont balancé plus d'une fois qu'elle était fausse, hypocrite, qu'elle agissait comme elle le fait uniquement pour attirer l'attention et être aimée. Mais la seule réaction qu'elle a eut, c'est rire et préciser qu'avec sa taille elle n'est de toutes façons pas discrète. Son exotisme, avec sa grande taille et ses cheveux roux, ses yeux très colorés, c'est toute sa fierté. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle joue souvent de son physique avec les gens. Elle ne le fait pas avec des arrières pensées, mais elle joue malgré tout. Dans le fond, je pense qu'on peut dire qu'Ana' aime juste vraiment énormément les gens, leurs singularités, et être proche d'eux. Quitte à mettre mal à l'aise certaines personnes, elle se révèle toujours très tactile, en plus d'être un bisounours qui fonctionne aux câlins, et aime tenir les gens par la main, leur caresser la peau. C'est parfois troublant, mais quelque part on devine parce qu'elle le fait par automatisme que ça ne tourne pas forcément autour d'une idée définie dès le début.

En revanche, si Anabeth cherche à draguer, ça se voit. Quoique. Attendez. Je viens de me souvenir de ces filles qui venaient me demander si elles se faisaient des idées, ou si elles étaient véritablement spéciales pour elle. Non, en fait, ça a l'air d'être complexe pour les autres de comprendre quand Ana' drague ou quand elle est simplement naturelle. C'est peut-être parce que, foncièrement, elle se comporte de la même façon avec tout le monde. On se heurte vite à la barrière de lui dire un "je t'aime" et qu'elle y réponde sans le moindre instant d'hésitation, parce que ça lui paraît normal. Pourtant, de mon point de vue, ça se voit quand Ana' est particulièrement attachée à quelqu'un. Ça la rend plus "sauvage" d'une certaine manière. De base, Ana' n'est absolument pas le genre de nana qui soit jalouse, elle se fiche de partager tout ce qu'elle a parce qu'elle considère encore une fois que c'est comme ça que devrait fonctionner la société.

Mais voilà. Quand elle est "amoureuse", Anabeth a quelques petits détails dans son comportement qui pourraient être de bons indices pour la personne concernée par ses sentiments. Elle devient légèrement jalouse, apprécie moins qu'on touche sa perle précieuse, et elle cherchera toujours à passer de bons moments avec. Elle sortira avec elle, voudra être là pour lui prêter son épaule à chaque moment de blues. L'unique problème reste que, et c'est fort probable, si vous avez déjà franchi la ligne du lit avec elle, vous ne saurez certainement pas voir ces changements. Comment ça, la ligne du lit ce n'est pas très clair ? Allez, soyons honnêtes. Je vais l'être, moi, en tout cas. Anabeth aime l'amour, mais elle aime tout autant le sexe. Pour elle, ce sont des besoins naturels qu'elle assouvit sur le moment. Alors beaucoup de ses amis, hommes ou femmes, ont déjà partagé une nuit avec elle. A partir de là, la plupart pensent avoir acquis un statut particulier, mais... Je vais vous réveiller : ce n'est pas le cas. Pas aux yeux de ma rouquine, en tout cas.

Je pense qu'on peut finir en parlant du métier que fait Anabeth. Certains sont choqués, d'autres préfèrent faire des blagues vaseuses. Dans tout les cas, ça ne la touche pas. Anabeth ne fait pas le métier de strip-teaseuse parce qu'elle ne peut rien faire d'autres, mais bel et bien parce qu'il s'agit d'un métier qui lui plaît. Vous voyez le côté vulgaire, purement sexuel ? Elle admire pour sa part le côté érotique, sensuel, dansant chaque soir comme en pleine parade nuptiale. C'est aussi ce qui lui a valu d'avoir un plutôt bon salaire. Ce n'est pas assez pour manger des crêpes au caviar, mais elle ne tourne pas aux carottes non plus, donc je suppose que ça lui va comme c'est. Son patron ne voudrait pas que sa biche se fasse la malle et aille travailler ailleurs, avec un outil de travail pareil. Le seul inconvénient c'est que, travaillant de nuit, on voit rarement Anabeth en journée. Mais qui sait, vous aurez peut-être l'occasion de la croiser malgré tout. Si c'est le cas, ce serait gentil de votre part de lui préciser qu'une certaine "Sandra" a "oublié" un soutien-gorge chez elle... Des bisous, je ne suis plus là ! »
Qu'est ce qu'il s'est passé
dans votre vie
Née au sein d'une famille nombreuse (ayant un frère et une sœur aînés mais également trois petits frères et une petite sœur derrière elle) Anabeth Rothschild n'a pas connu une vie de richesses innommables. Dans sa famille, les cadets sont de précieuses petites choses que les aînés protègent comme la prunelle de leurs yeux. Avec son frère et sa sœur aînés, Anabeth a fait partie de cette muraille prévue à encourager au développement des plus jeunes.
Entre eux, tout le monde s'entend et s'aime, bien malgré les quelques habituelles disputes d'une famille comme dans toutes. Dans les moments de bonheur comme de peine, la famille Rothschild est très unie, et chacun y possède sans contrainte son propre caractère.

Pendant son enfance, Anabeth avait un caractère souple. Très calme, discrète,
malgré une taille toujours impressionnante parmi ses camarades, elle aiamit étudier et apprendre tout ce que son cerveau pouvait avaler. Parfois, elle se disait apprendre des choses bien inutiles, puisque ses notes n'étaient pas les plus glorieuses. Mais l'impression de connaître plus de détails que d'éléments appris pendant sa scolarité aura toujours fait sa singularité. Bien que n'étant pas douée avec les mathématiques, elle était plutôt douée en langues, préférant apprendre çà et là sur le tas. Le matin, en préparant le petit-déjeuner de tout le monde avec ses aînés, Alexander et Margaret, elle aimait partager ses connaissances avec les plus petits, et leur apprendre également le charme mystique des langues étrangères. Aussi parlent-ils tous plutôt bien français et allemand.

Puis le lycée est arrivé. La famille a prit un coup, lorsque les parents de cette petite troupe leur annoncèrent qu'ils comptaient divorcer. Il était un fait que celui qu'ils se disputaient de plus en plus souvent, et que les cris se faisaient plus audibles à chaque fois, mais aucun n'aurait cru qu'un jour ils en arriveraient là. Pendant la procédure, les liens pourtant solides se brisèrent entre certains enfants. Margaret et Anabeth furent séparées d'Alexander, ainsi que de leurs autres petits frères, mais leur mère parvint à obtenir la garde de Betty, leur sœur. Pour faire simple, les filles furent envoyées chez la mère, et les garçons chez le père. Le juge avait considéré que le développement des enfants serait plus encadré auprès d'un parent du même sexe, ce que n'approuvèrent pourtant que très peu les enfants eux-même.

La vie changea. Les parents continuant de se battre à chaque rencontre. Les spectacles des écoles n'étaient plus aussi joyeux, bien qu'ils demeurèrent un moyen pour les enfants de tous se revoir et de jouer ensemble. La garde partagée, exclusive pour certains marmots, le tout alternait sans cesse, si bien que les plus jeunes perdirent une réelle notion de temps. Quand aller chez papa, et quand aller chez maman ? La famille plus large glissa bien sûr également son grain de sable dans l'histoire, questionnant parfois la fratrie sur le parent qu'ils aimaient le plus. Alexander, Margaret et Anabeth, ne purent rien faire pour la douleur et la confusion immense de leurs protégés, et s'éloignèrent à leur tour. Alexander ne prit plus de nouvelles de ses sœurs, et esquiva même avec détermination les conversations avec celles-ci, et Margaret et Anabeth ne firent plus rien d'autre que de se disputer. Tout semblait partir en éclats.

Anabeth, pour vivre un semblant de vie, s'éloigna de cet enfer sur Terre. Elle se détacha un peu plus des études, affirma sa propre personnalité, se mise à sortir et traîner dans des recoins parfois peu recommandés de son petit patelin. La musique, toujours dans ses oreilles, lui permit également de se construire une muraille face au monde qui avait décidé de réduire les êtres qu'elle aimait le plus à l'état de loques. Elle apprit à jouer aux cartes (comprenant aussi y tricher), faire du skate, ouvrir une bière avec son briquet, l'école de son côté paraissait forcément bien pâle. Elle partait en vrille. Mais pourquoi se relever si c'était de toute manière pour finir tôt ou tard par retomber ?

D'une certaine façon, son comportement distant la protégea lorsqu'ils apprirent tous le décès de James Rothschild, le père des enfants. Les garçons retournèrent chez leur mère, auprès de leurs sœurs, et un profond silence noircit les murs de la maison pourtant d'apparence coquette. Les jours, semaines, passèrent sans plus qu'Anabeth ne sorte. La vie au-dehors l'appelait, mais elle voulait être présente pour Alexander, Jonathan, Adam et William, ainsi que pour Margaret et Betty. Dans la douleur insupportable, ils renouèrent. Peu à peu, les paroles douces et les quelques rires rendirent à la maison un air de réel lieu de vie. Les aînés reprirent progressivement leur rôle de protecteurs, cherchant à amortir la chute d'une mère au bord du précipice de la dépression.

Pour son propre bien, avoir son monde à elle aussi, Anabeth se mit à sortir le soir,
fermant les portes au ralenti derrière elle pour ne réveiller personne. Elle rejoignait dès qu'un moment se présentait l'univers de la musique, de la danse,
de la fête. Presque aucun de ses amis d'enfance ne la survirent sur ce chemin,
mais elle ne s'en offusqua pas. Après tout, comment la voyaient-ils à présent ?
Certainement comme la "pauvre fille" à la vie tragique qui préférait se consoler dans les bras d'étrangers. Anabeth, de son côté, voyait plus dans son agissement une grande libération. Elle accumulait les rencontres, se faisait des amis plus valeureux qu'ils ne pouvaient peut-être au premier abord le paraître, et c'est même grâce à leurs encouragements qu'elle franchit le pas. Le lycée terminé,
elle opta pour trouver un travail au plus vite afin de soutenir sa mère, ce qu'avaient également fait Alexander et Margaret.

Son frère avait choisi de suivre la voie de l'apprentissage auprès d'un maître boulanger, et sa sœur avait pour sa part opter dans la bureaucratie en démarrant secrétaire. Anabeth, elle, avait toujours aimé danser. Elle vibrait quand la musique lui taper contre les tympans, que les néons réfléchissaient la lumière vive d'une existence enfin rendue à l'état "sauvage". Elle en parla longuement à sa mère,
qui approuva à reculons tout d'abord par inquiétude pour sa fille, et se fit engager comme serveuse dans un bar de striptease. Elle démarra au bas de l'échelle, mais gravit vite les échelons, jusqu'à ce que son patron se rende compte de l'exotisme des courbes de sa serveuse. Elle fut alors engagée à titre officielle comme danseuse ce que, ce jour-là, elle s'empressa d'annoncer à sa troupe une fois rentrée à la maison. Les petits frères et la petite sœur se mirent à danser au beau milieu du salon en oubliant la télévision qu'ils regardaient pourtant jusque là sagement. Margaret félicita sa sœur d'une étreinte forte, fière de la voir s'épanouir dans un domaine qui, bien que sujet à controverse, lui plaisait tant. Le seul demeurant réticent fut bien sûr Alexander. Une sœur secrétaire et l'autre strip-teaseuse, ces histoires lui donnèrent l'impression qu'au lieu de vouloir s'affirmer les deux donzelles préféraient se conformer aux clichés.

Bientôt le patron opta pour ouvrir un bar ailleurs. Et Anabeth se jeta sur l'opportunité. Bien que l'île où il comptait le faire construire fut loin de la maison familiale, elle pouvait s'assurer la place de l'ancienneté si elle s'y rendait maintenant avec quelques autres filles. Là-bas, les hybrides grouillaient, anciens criminels domestiqués par la pose d'une puce. C'était un concept qui l'intéressa vite et, déménageant ses petites affaires quelques mois après l'annonce de la fin de construction du bar, elle démarra une vie plus "indépendante". Bien qu'elle ne veille plus aujourd'hui autant sur ses petits protégés, elle leur envoie encore régulièrement de l'argent, ainsi que leur parle via ordinateur ou téléphone.

En regardant le fond de sa tasse de café, la rousse s'étire et baille avant de sourire. Longue histoire, bien que très raccourcie parce que manquant de détails.
Sandra a tout de même plutôt bien résumé les choses, bien qu'elle ait omit leur aventure. Peut-être est-ce volontaire ? En passant une main dans sa tignasse, elle se lève et jette sur son épaule son sac, remplit par les affaires qu'elle doit emmener au boulot. Pour tout connaître, il va falloir venir la voir. Elle glousse, en y songeant, et disparaît derrière la porte de son appartement qui se referme sur sa silhouette. De nouvelles rencontres : elle est impatiente.
Devant l'écran, vous êtes ?
Yo! On m'appelle Faith ou Pikachu (parce que je l'imite bien y parait), et j'ai dix-neuf ans. Je connais le forum depuis quelques temps mais j'hésitais à m'y inscrire. Finalement, je me laisse tenter. Ma présence est un peu imprévisible,
dû à des raisons personnelles, mais j'essaierai de vous prévenir si je dois m'absenter.


Dernière édition par Anabeth Rothschild le Jeu 03 Aoû 2017, 13:14, édité 5 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Juil 2017, 05:51
avatar

Mon âge : 24 années
Je suis un : citoyen

En plus : je suis toute faible mais je suis un peu inconsciente

Mon maître : Moi-même !
Mes hybrides : Toi ?

Mes posts : 671
Membre depuis le : 10/07/2015

Bienvenue à toi sur le forum ~
Bon courage pour terminer ta fiche et si tu as la moindre question, n'hésite surtout pas à nous en faire part ! S'il to plaîîîît ~ ♥
Nous comprenons parfaitement, l'IRL passe avant tout.

_________________
« Ma voix résonne aux creux de tes oreilles en #730800 »

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Juil 2017, 11:03
avatar

Mon âge : 16 ans
En plus : Pas touche à Iris si tu veux pas finir en steak èwé

Mes posts : 108
Membre depuis le : 18/02/2017

Bonjour !

Bienvenue sur Neko Criminal !

Bonne chance pour achever ta fiche ~

J'espère que tu te plairas parmi nous ^^
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Juil 2017, 17:07
avatar
E Z 1 9 6 3

Mon âge : 20 ans
Je suis un : Hybride rebelle é_è

En plus : 1.62 cm pour 50kg !

Mon maître : personne oô
Mes posts : 55
Membre depuis le : 07/06/2017

Bienvenue à toi =D

_________________


Je t'insulte en japonais en #ff6600
Je tente de parler anglais en #6633ff
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Juil 2017, 22:32
avatar
симпатичный герой

Mon âge : 21 piges ♥
Je suis un : hybride rebelle

En plus : J'chui un héro viril!

Mes posts : 13
Membre depuis le : 15/07/2017

Bienvenue chez les fous Miss! ~ Câlinou unilatéral

_________________
Markus ✖️ раўылиӈа
•• unbreakable.

Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Juil 2017, 12:30
avatar

Mes posts : 50
Membre depuis le : 28/07/2015

Bienvenue!
Jolie avatar :)
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Juil 2017, 12:54
avatar
• Cheftaine câlinours •

Mon âge : 26 yo.
Je suis un : citoyen.

En plus : 1m83, dans les 85kg.

Mes posts : 7
Membre depuis le : 20/07/2017

Merci beaucoup à vous tous ! Bulle d'Amour

28/07/2017 : Petite màj parce que j'ai mit le caractère. Enfin !
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 31 Juil 2017, 10:55
avatar

Mon âge : 24 années
Je suis un : citoyen

En plus : je suis toute faible mais je suis un peu inconsciente

Mon maître : Moi-même !
Mes hybrides : Toi ?

Mes posts : 671
Membre depuis le : 10/07/2015

Délai accordé jusqu'au 04 août 2017~

_________________
« Ma voix résonne aux creux de tes oreilles en #730800 »

Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 03 Aoû 2017, 13:21
avatar
• Cheftaine câlinours •

Mon âge : 26 yo.
Je suis un : citoyen.

En plus : 1m83, dans les 85kg.

Mes posts : 7
Membre depuis le : 20/07/2017

Tadam ! Et voilà que maintenant la fiche est complète. J'espère qu'elle vous plaira.
N'hésitez pas à me dire si je dois changer des trucs, en retirer/en r-ajouter. Bref, je suis là si besoin est pour quelques modifications !

Da beusous. Bulle d'Amour
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 03 Aoû 2017, 23:33
avatar

Mon âge : 43 ans
Je suis un : Hybride rebelle (ours brun)

En plus : 1m97, ~100kg. Instable.

Mes posts : 149
Membre depuis le : 05/05/2015

Bienvenue à toi Ourson mignon
C'est une belle fiche agréable à lire, grande Anabeth Ourson mignon

Tu es validé !

Hey, j'ai un secret à te dire ... Tu es validé(e). Ton avatar et ta race ont été automatiquement recensés. Maintenant que tu as fait le plus gros, il te reste encore quelques petites choses à demander. Allez, ne fais pas cette tête, tu y es presque !

Tu peux demander un rang : ici et un logement pour les Maîtres ou Maîtresses : . Si tu veux un joli avatar tu peux aller demander de l'aide par ici.
Tu peux faire ta fiche de relation ici. Bien sûr, tu peux également faire ta demande de Maître ou d'Esclave ici. Cependant, ce n'est pas parce que tu n'as pas de Maître ou de Maîtresse que tu ne peux pas RP, c'est pourquoi, tu peux aller ici pour recruter un partenaire !

Une dernière chose .... Amuse-toi bien parmi nous ;)

_________________
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation Edward Night [en cours]
» cours de latin
» Cours informatique
» Wednesday Night Raw # 60
» Amphi pour les cours de Ninjutsu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neko Criminal :: La communauté :: Pour vous présenter, c'est ici. :: Votre curriculum vitae. :: Les humains validés.-
Sauter vers: